L’Assurancia à une victoire de la finale

L’Assurancia à une victoire de la finale

Dans les deux rencontres de la fin de semaine, Jean-Philippe Levasseur a fait sentir sa présence. Il a seulement concédé cinq buts sur 78 lancers conservant un excellent taux d’efficacité de .940.

Crédit photo : Gracieuseté – La Gang des Multis

L’Assurancia de Thetford s’est approché à un seul gain de la grande finale de la Ligue nord-américaine de hockey en remportant deux victoires à domicile sur les Éperviers de Sorel-Tracy par la marque de 4-2 vendredi et de 5-3 samedi.

Dans ce dernier match, il n’y avait pas quatre minutes d’écoulées au cadran que l’Assurancia menait 3-2. Les visiteurs ont ouvert la marque après seulement 11 secondes, mais Thetford a répliqué avec trois buts en un peu plus de deux minutes, chassant le gardien Karel St-Laurent. Les Éperviers ont réduit l’écart 25 secondes plus tard.

Ce fut un début de période difficile pour Jean-Philippe Levasseur, déjoué deux fois sur trois lancers. «Ils ont été chanceux en début de match et il ne fallait pas que ça m’affecte. Ç’a été deux buts rapides sur deux malchances de notre part. Mon travail, c’était de revenir fort et d’y aller d’un lancer à la fois», a mentionné celui qui a repoussé 41 des 44 tirs dirigés dans sa direction.

En deuxième période, le portier était en possession de tous ses moyens où il a fait face à 22 lancers. «Ça aide à la confiance. Malgré tous ces lancers, les joueurs en avant de moi ont fait un travail remarquable sur les retours. Je fais le premier arrêt et les gars prennent le relais.»

Sylvain Deschâtelets a donné tout le crédit aux joueurs pour cette victoire. «On a vu que les Éperviers ont tout donné. Ils devaient gagner cette partie-là parce qu’avec un retard de 3-1, c’est difficile de revenir, mais les gars ont bien joué. Ils ont payé le prix en bloquant des lancers et en exécutant bien tous les petits détails. C’est une grosse victoire.»

Après un début explosif, l’Assurancia a moins lancé dans les deux derniers engagements comparativement aux Éperviers. «On a peut-être trop joué défensivement, on voulait garder notre avance et ne pas faire d’erreurs. Ils ont lancé beaucoup et Jean-Philippe (Levasseur) a fait un travail incroyable», a expliqué Deschâtelets.

Victoire importante

L’Assurancia a bien débuté le week-end en l’emportant 4-2 sur les Éperviers vendredi. Mathieu Brunelle a brisé l’égalité de 2-2 alors qu’il ne restait que cinq minutes à écouler au dernier tiers en coupant une passe de Maxime Charron pour aller déjouer Marco Cousineau au grand plaisir des 1581 spectateurs.

Alexandre Tremblay a souligné que c’était un vrai match des séries. «Je pense que c’est la meilleure façon de résumer ça. On a bien commencé, mais avec une avance de 2-0, ils ont compté un but qui les a ramenés dans la partie. Ils ont créé l’égalité en début de troisième et on a montré du caractère pour aller chercher le gros but quand c’était le temps.»

Le défenseur Tommy Lafontaine a admis que l’équipe aurait pu marquer plus de buts. «C’est difficile quand tu contrôles le jeu et que tu ne réussis pas à marquer. On a vu le caractère de cette équipe en troisième malgré un début de période un peu plus difficile. On est allés chercher le gros but très important.»

Cinquième match

La série se transporte à Sorel-Tracy jeudi où avec une victoire, l’Assurancia pourrait confirmer sa présence en finale. Sylvain Deschâtelets demeure toutefois prudent. «C’est loin d’être fini. On sait que les Éperviers ont une grosse équipe avec du caractère. On sait que sur la route, ça va être dur, donc il faut juste jouer le même style de jeu que dans nos derniers matchs.»

Si elles sont nécessaires, les rencontres six et sept seront disputées au Centre Mario Gosselin vendredi et au Colisée Cardin samedi.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar