L’Assurancia commence la nouvelle année sur une bonne note

L’Assurancia commence la nouvelle année sur une bonne note

Maxime Lecours a réussi son premier truc du chapeau dans la Ligue nord-américaine de hockey vendredi dernier contre les Éperviers de Sorel-Tracy.

Crédit photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard

L’Assurancia de Thetford a bien entamé l’année 2018 en soutirant une victoire de 4-3 en prolongation aux Éperviers de Sorel-Tracy, vendredi soir, au Colisée Cardin. C’était l’unique match du week-end de la formation thetfordoise qui avait terminé 2017 avec deux revers consécutifs.

À l’instar de son coéquipier Matthew Medley contre les Marquis de Jonquière le 1er décembre dernier, le troisième but du match de Maxime Lecours a fait la différence après trois minutes dans la période de surtemps.

«C’est un feeling incroyable surtout après avoir écoulé un désavantage numérique en amorçant la prolongation. J’étais content de marquer ce gros but et de repartir avec la victoire.»

L’auteur des deux premiers buts de son équipe à la période initiale a fait tout un travail sur son filet vainqueur. «J’avais encore de l’énergie et j’ai juste gagné ma bataille à un contre un. L’ouverture s’est créée et j’ai été capable de marquer», a analysé la première étoile de la partie.

Cette victoire mettait fin à une séquence de six défaites de suite à l’étranger pour l’Assurancia qui n’a seulement que quatre gains en 12 parties sur les patinoires adverses. «Ça fait vraiment du bien pour le moral de l’équipe. On a joué tout un match et notre gardien a fait les gros arrêts», a noté le numéro 19.

Alexandre Tremblay, qui s’est fait complice des trois buts de son coéquipier, estimait qu’il fallait renouer avec la victoire après deux défaites de suite. «On n’était pas satisfaits du dernier week-end. C’était important de rebondir surtout qu’avec seulement un match en fin de semaine, si tu perds, tu as encore une semaine pour penser à ça. On a réussi à aller chercher un gros match à Sorel-Tracy où ce n’est jamais facile de gagner et il faut construire là-dessus.»

« C’était comme un match de séries » – Alexandre Tremblay

Après avoir pris une avance de 2-0 en première période, l’Assurancia a connu une légère baisse de régime, ce qui a permis aux Éperviers de créer l’égalité dans l’intervalle de 52 secondes, mais l’équipe ne s’est pas écrasée. «On se l’est dit dans la chambre après la première. Jusque-là, on jouait un bon match et on mettait de la pression sur eux. On était peut-être à un lancer près de leur faire mal. À l’inverse, on a eu ce petit relâchement où c’est venu 2-2. On s’est mis dans le pétrin, mais on a réussi à s’en sortir et on a bien performé», a mentionné Alexandre Tremblay.

Pendant le match, l’Assurancia a eu à se défendre à six occasions avec un homme en moins alors qu’il a déployé son jeu de puissance qu’à deux reprises durant lesquelles il a été menaçant même s’il n’a pu marquer. «On a été capable de créer du momentum et c’est juste plate qu’on se soit retrouvé avec six désavantages numériques par la suite, mais on est sorti avec la victoire et les deux points. C’est ça l’important», a reconnu Maxime Lecours.

Un seul match

Pour un deuxième week-end consécutif, l’Assurancia ne disputera qu’une seule rencontre vendredi au Centre Mario Gosselin alors que les détenteurs de la première position, les Marquis de Jonquière, seront les visiteurs.

Ce sera le sixième affrontement entre les deux équipes cette saison. L’Assurancia a remporté ses trois duels à domicile, dont les deux derniers en prolongation. Il a toutefois subi la défaite lors de ses deux passages au Saguenay.