L’Assurancia divise contre les Éperviers

L’Assurancia divise contre les Éperviers

En inscrivant son premier but depuis le 22 décembre, Thomas Beauregard a mis fin à une séquence de neuf parties sans marquer vendredi.

Crédit photo : Gracieuseté – La Gang des Multis

L’Assurancia de Thetford a divisé les honneurs de sa série aller-retour contre les meneurs au classement, les Éperviers de Sorel-Tracy. Après sa défaite de 4-2 au Colisée Cardin la veille, l’Assurancia est revenu à domicile vendredi pour l’emporter 6-5 en prolongation et mettre un frein à une séquence de deux revers consécutifs.

Gabriel Lemieux a inscrit le but vainqueur après avoir soutiré la rondelle à Marc-André Huot pour filer seul vers le gardien Marco Cousineau. «C’est un attaquant qui n’est pas tellement habile comme un défenseur pourrait l’être. Je lui ai mis de la pression, il a échappé la rondelle et j’en ai profité. Ça fait du bien parce qu’on avait travaillé fort pendant toute la partie», a souligné Lemieux.

Pierre-Luc Lessard était satisfait de renouer avec la victoire. «Depuis deux mois, ce n’est pas facile de gagner. Ça fait du bien, mais il faut construire là-dessus parce qu’on entre dans le dernier droit et ça va être important de gagner pour arriver dans les séries gonflés à bloc.»

Les pénalités ont fait mal à l’équipe qui a accordé trois buts avec un homme en moins. «Les punitions ont cassé notre rythme. À cinq contre cinq, on les a dominés pendant toute la partie. C’est peut-être une victoire comme ça que ça nous prenait dans des moments difficiles, mais cela a été bon 60 minutes de tout le monde. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ça», a mentionné le défenseur.

«Ça fait du bien de sortir avec les deux points» – Mathieu Brunelle

Auteur d’un doublé, Mathieu Brunelle, qui ne dispute qu’une partie sur deux, était bien heureux d’avoir contribué à la victoire des siens. «C’est une situation qui n’est pas facile pour moi cette année, mais quand je suis dans l’alignement, j’essaie de tout faire pour qu’on me garde match après match. Celui-ci a fait du bien et c’est bon pour la confiance», de dire la première étoile de la rencontre.

Revers à Sorel-Tracy

L’Assurancia a commencé sa série en s’inclinant 4-2 devant les Éperviers. Les Thetfordois ont pris les devants 2-1 tôt en troisième période, mais la troupe de Christian Deschênes a répliqué avec trois buts sans riposte. «Cela a complètement viré de bord après leur but chanceux qui créait l’égalité. Après ça, on a été incapable de se ressaisir. C’était une joute sur la route où il faut être capable de la mener jusqu’au bout et on ne l’a pas fait. Il y a aussi les revirements qui nous ont coûté très cher en fin de troisième», a expliqué Maxime Lecours.

Le jeu de puissance produit

Inerte depuis quelques parties, le jeu de puissance a finalement produit deux buts dans la victoire de vendredi. Avant que Jean-Michel Daoust marque, l’avantage numérique avait été blanchi 14 fois de suite et n’avait produit qu’un seul but au cours de 28 dernières tentatives.

Maxime Lecours, qui participe à l’occasion à l’attaque à cinq, a donné son explication sur cette inertie. «Tout le monde se cherche dans l’équipe. On est dans une grosse léthargie et on essaie de faire les plus beaux jeux. L’unité des cinq joueurs sur la glace doit simplifier les choses.»

Contre les 3L

Un seul match en fin de semaine pour l’Assurancia qui affrontera les 3L à Rivière-du-Loup, mais qui sera très important. Les deux équipes sont ex æquo au troisième rang avec 33 points et le gagnant prendra seul cette troisième place. Jusqu’à présent, les hommes de Bobby Baril ont remporté quatre des cinq affrontements face à la formation du Bas-St-Laurent.