L’Assurancia nivelle la série contre les Éperviers

L’Assurancia nivelle la série contre les Éperviers

Christophe Losier a participé à cinq des sept buts des siens en fin de semaine. Depuis le début des séries, il a accumulé 14 points en neuf parties.

Crédit photo : Photo gracieuseté – La Gang des Multis

Bafoué par la marque de 7-3 vendredi, l’Assurancia de Thetford s’est ressaisi samedi pour l’emporter 4-3 et créer l’égalité 1-1 dans la série demi-finale quatre de sept qui l’oppose aux champions de la saison régulière, les Éperviers de Sorel-Tracy.

«Notre but était de venir gagner une partie ici», de mentionner le gardien Jean-Philippe Levasseur concernant les deux premiers matchs disputés au Colisée Cardin.
Chassé de la rencontre la veille après le cinquième but de l’adversaire, Levasseur a su rebondir avec une performance de 32 arrêts. «C’est mon travail d’arriver prêt surtout avec la soirée d’hier (vendredi) où ç’a été plus difficile. Je sais que je suis capable de garder les buts et je l’ai prouvé», a confié le portier qui assure la relève à Gabriel Girard depuis sa blessure subie dans le premier match de la série de repêchage contre le Cool FM de Saint-Georges.

Bousculés rondement dans la rencontre initiale, les joueurs de l’Assurancia ne s’en sont pas laissé imposer lors du match suivant. « Le message était d’être plus intense. On était sorti faible lors du premier match et on n’avait pas le choix de revenir en force après la défaite», a reconnu Olivier Croteau.

Celui qui se fait remarquer par son jeu robuste a parlé de l’importance de s’impliquer physiquement. «C’est là qu’on crée des chances de marquer parce que l’adversaire tente de nous éviter quand on vient pour faire une mise en échec, ce qui nous donne plus d’espace sur la patinoire.»

Même s’il en est à sa première saison dans l’uniforme de l’Assurancia, Sylvain Deschâtelets connaît bien les Éperviers pour s’y être frotté à plusieurs reprises dans sa carrière. La victoire de samedi ne faisait aucun doute dans sa tête. «On était confiants. On a des blessés, mais on a assez de profondeurs pour rivaliser avec eux. On sait comment gagner, mais il faut juste exécuter.»

«On revient à la maison avec l’avantage de la patinoire et il faut en profiter» – Sylvain Deschâtelets

Le numéro 91 estime que l’intensité de la série va aller en augmentant. «Chaque match qu’on va jouer, l’intensité va être plus haute. On assiste à une grande rivalité. Quand je jouais à Rivière-du-Loup, il y en avait une, mais là je pense que c’est encore pire.»

Revers à oublier

Dans la défaite de 7-3 vendredi, la principale cause a été l’indiscipline. « On ne se le cachera pas, ça nous a coûté la partie. C’est bien beau répliquer, mais ça n’apporte pas de buts», a avoué le défenseur Pierre-Luc Lessard.

Les Éperviers ont inscrit trois buts en deux minutes dans la seconde moitié de la période initiale. Deux des trois buts l’ont été en supériorité numérique à la suite d’une pénalité de quatre minutes. « Ç’a changé le cours de la partie. On s’est retrouvés en retard 3-0 et cela a fait mal, surtout qu’on jouait une bonne partie de route jusque-là», d’affirmer l’arrière de l’Assurancia.

Deux matchs à domicile

Comme le Colisée Cardin n’est pas disponible cette fin de semaine, l’Assurancia jouera les deux prochaines parties au Centre Mario Gosselin vendredi et samedi. «Il faudra être prêt dès la première minute parce qu’on sait que les Éperviers vont revenir forts», indique Sylvain Deschâtelets.
Notons que le cinquième affrontement aura lieu le jeudi 19 avril à Sorel-Tracy. Si la série doit se prolonger, les rencontres six et sept auront lieu pendant le même week-end, soit vendredi et samedi à Thetford Mines et à Sorel-Tracy.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar