Les Jardins Dublin : une entreprise à leur image

Les Jardins Dublin : une entreprise à leur image

Jonathan Roy et Marc-Antoine Daigle sont fiers que leur entreprise ait obtenu sa certification biologique.

Jonathan Roy, 23 ans, et Marc-Antoine Daigle, 26 ans, sont les propriétaires de la nouvelle entreprise maraîchère Les Jardins Dublin située à Inverness qui s’est vu attribuer le 15 juin dernier sa certification biologique au terme d’une procédure extrêmement rigoureuse qui a duré 15 mois.

L’entreprise cultivera cette année un peu plus de 35 espèces de légumes sur une superficie d’un hectare et demi. Ses produits sont disponibles directement à la ferme ou sous forme de panier hebdomadaire sur abonnement.

«C’était important que notre entreprise soit certifiée biologique. Manger santé et le respect de l’environnement ont toujours fait partie de nos valeurs», ont indiqué les deux jeunes entrepreneurs heureux de prouver leur sérieux à leur clientèle. «Nous avons toujours été sensibilisés vers un type d’agriculture durable sans usage de pesticide de synthèse afin de diminuer l’impact sur la santé humaine.»

Ces derniers ont investi quelque 50 000 $ dans leur projet sans compter l’aide de la main-d’œuvre familiale et de leurs amis. Sans aucune publicité, leur entreprise compte déjà 30 clients réguliers et peut en desservir jusqu’à 50.

Radis, oignons, épinards, poivrons, concombres, tomates (de serre), laitue et choux-raves figurent au nombre des produits disponibles selon les périodes dans des paniers offerts au coût de 25 $ chacun. «Le client choisit sa sélection un peu comme à l’épicerie et ce n’est pas parce que nos produits sont certifiés biologiques qu’ils sont plus chers. Nous sommes heureux de rendre accessible de tels produits aux gens de la région alors que l’offre n’est pas si grande que ça.»

Outre les abonnés, les produits de l’entreprise Les Jardins Dublin sont également offerts au public le samedi entre 9 h et midi jusqu’au 26 août au marché public d’Inverness de même qu’au kiosque de la ferme le vendredi entre 15 h 30 et 18 h 30 au 100, route Dublin (route 267) à Inverness, aux limites de Laurierville.

Le début d’une belle aventure

Jonathan Roy et Marc-Antoine Daigle sont tous deux diplômés en 2016 du cégep de Victoriaville en Gestion et technologies d’entreprise agricole, profil Production légumière biologique.

Originaire de Laurierville, Jonathan avait auparavant étudié en comptabilité au Collège Champlain de Lennoxville avant que sa passion pour l’alimentation et la culture des plantes ne prenne le dessus. Déjà en 2012, il se lançait dans une production à temps partiel (courges, tomates, zucchinis) sur la terre appartenant à ses parents à Inverness.

Pour sa part, Marc-Antoine, qui est originaire de Lévis, a vécu 12 ans en Alberta. Il a même décroché un diplôme d’ingénieur en maintenance d’avion pour ensuite travailler durant deux ans pour la compagnie Air Transat. Animé de la même passion, il laisse lui aussi tout tomber pour réorienter sa carrière.

Dès l’été 2014, Marc-Antoine se joint à Jonathan pour exploiter, sur la terre de ses parents, un écopotager de 100 pieds par 100 pieds où ils mettent en application les techniques apprises à l’école. «Nous voulions savoir ce qui poussait bien ici et voir les rendements en même temps.» C’est à ce moment qu’ils commencent à faire la vente de leurs légumes aux membres de leur famille et amis. L’année suivante, ils lancent la vente sous forme de panier sur abonnement.

En 2016, les deux sont appelés à l’extérieur pour travailler. Ils ne feront pas de vente, mais ils en profitent pour ouvrir la nouvelle parcelle d’un hectare et demi après avoir labouré eux-mêmes la terre, enlever les roches tout en détruisant les mauvaises herbes. Ils construisent une serre et apportent des rénovations au garage et procèdent finalement à leur demande pour l’obtention de la certification biologique.