Menaces d’attentat à la cache du Domaine : deux jeunes sont arrêtés

Menaces d’attentat à la cache du Domaine : deux jeunes sont arrêtés

La cache du Domaine de Thetford Mines

Crédit photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard

Deux adolescents âgés de 17 et 15 ans ont été arrêtés la semaine dernière après qu’un branle-bas policier ait été mené à la cache du Domaine de Thetford Mines à la suite de menaces d’attentat.

L’histoire remonte au cours de la nuit du dimanche 28 janvier au lundi 29 janvier. L’établissement hôtelier reçoit un appel à l’effet qu’un attentat se produirait dans les prochaines heures. Les policiers de la Sûreté municipale, ainsi que le personnel de l’hôtel, ont aussitôt enclenché une vaste opération de recherche d’un colis suspect dans tous les bâtiments et sur le terrain du complexe. Ils n’ont finalement rien trouvé.

«La collaboration de la direction de l’hôtel a permis aux sergents-détectives de procéder à l’arrestation, le jour même, du propriétaire du téléphone cellulaire ayant servi à faire l’appel, soit un adolescent âgé de 17 ans. La suite de l’enquête a permis de déterminer que c’était un autre adolescent âgé de 15 ans qui aurait fait l’appel à l’établissement. Celui-ci a été arrêté le vendredi 2 février en avant-midi», explique le porte-parole de la Sûreté municipale, le sergent Yves Simoneau.

Les deux jeunes ont été interrogés et ils ont été libérés sous promesse de comparaître en Chambre de la Jeunesse, le 22 mai prochain. Diverses conditions de remise en liberté leur ont été imposées, notamment de ne pas communiquer entre eux et de ne pas communiquer avec l’établissement visé ou son personnel. Le téléphone ayant servi au crime a aussi été saisi.

Des accusations d’avoir proféré des menaces de mort et d’avoir proféré des menaces de détruire un bien pourraient être déposées contre eux.

«Le Service de police prend toujours au sérieux ce type d’appel. Quelles que soient les motivations de l’appelant, des actions policières seront entreprises et des accusations criminelles pourraient être déposées à l’endroit de ceux ayant commis de tels gestes», soutient le sergent Simoneau.

  • Lili-Andree Doyon (Massothérap

    Pas drôle du tout ça ! Il y a trop de jeunes qui font des méfaits il me semble dans la région qu,est-ce qui se passe ??? Il manque de passe temps ou d,intelligence ceux qui font ça ??