Le Musée revoit ses plans pour KB3

Le Musée revoit ses plans pour KB3

Centre historique de la mine King

Crédit photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard

Le conseil d’administration du Musée minéralogique et minier de Thetford Mines a décidé de revoir son projet initial pour la deuxième phase du Centre historique de la mine King (KB3) afin de le ramener à un coût d’environ 4 millions $.

Comme il ne reste que 3,6 millions $ dans l’enveloppe de l’Initiative canadienne de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile, le Musée n’avait pas d’autre choix que de scinder ce projet en deux pour que sa demande respecte les sommes disponibles.

«La phase II au complet avait une enveloppe de 8,9 millions $. Nous désirons toujours la réaliser, mais certains éléments ont été mis de côté pour l’instant», a expliqué le président du conseil d’administration, Yvan Faucher.

Trois éléments ont été conservés, soit la mise en place d’une galerie souterraine, l’aménagement du terrain et l’amélioration de la muséologie. «Certaines de ces interventions seront partielles parce qu’il fallait bien couper quelque part. Nous continuons toutefois de travailler afin d’aller chercher le financement supplémentaire», a souligné M. Faucher.

La nouvelle galerie souterraine sera entièrement construite puisqu’il était trop problématique et dispendieux d’utiliser l’une des anciennes. Elle aura notamment une longueur de 70 mètres et représentera l’évolution de la construction des galeries lors de l’exploitation de la mine King. Pour le moment, le Musée a décidé de laisser la muséologie dans la galerie de côté.

Parmi les autres éléments mis sur la glace, il y a l’atelier de gobage, l’aménagement d’un pavillon multifonctionnel pour accueillir les visiteurs, l’ajout de mobilier urbain, ainsi que la plantation d’arbres.

Appui de la Ville

Lors de la séance publique du mardi 3 juillet de la Ville de Thetford Mines, le conseil municipal a exprimé son appui au projet du Musée. Les membres du conseil sont convaincus que la phase II du Centre historique de la mine King ne pourra pas se réaliser sans l’apport du financement disponible grâce à l’Initiative canadienne de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile.

Un mandat a également été confié au maire Marc-Alexandre Brousseau afin de faire toutes les représentations ou de prendre tous les moyens nécessaires auprès des instances concernées pour que ce projet soit ainsi retenu.

«Le conseil de Ville a pris une position claire pour nous appuyer dans notre démarche. Les gens qui ont visité le site jusqu’à maintenant sont enchantés et quand nous aurons tout le mobilier, ce sera vraiment intéressant. Pour l’instant, le projet est incomplet. Nous travaillons là-dessus et nous n’abandonnerons pas tant qu’il ne sera pas terminé. Il faut rendre hommage à nos mineurs et les gens perçoivent de plus en plus sa pertinence», a conclu Yvan Faucher.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le Musée revoit ses plans pour KB3"

avatar
Josée Vachon
Invité
Josée Vachon
J’ai du mal à comprendre qu’une ville qui manque cruellement de fonds et qui peine entre autre à entretenir son réseau routier (les rues sont dans un état lamentable!!!) s’entête à continuer ce projet par pure nostalgie. Et ne me dites pas que ça va rapporter des gros sous à la ville, je n’en crois rien. Thetford doit regarder vers l’avenir. L’amiante c’est le passé. Il a certes été glorieux mais cette période est derrière nous. Ce n’est pas renier le passé ou manquer de respect que de vouloir passer à autre chose. Le Musée remplit déjà très bien sa… Read more »
Nicole Langlois Skinner
Invité
Nicole Langlois Skinner

pour nous vivant a l’exterieur du pays ,ce musee est devenu tres touristique,lors de notre derniere visite l’endroit etait ferme et aussi nous avons contribue a l’achat d’une plaque pour mon pere nous avons l’intention de retourner et de visiter cet endroit avec d’autre amis qui ignore l’impact de l’amiante a notre ville.

Jacques gravel
Invité
Jacques gravel

Regarder bien qu’es qui va se passer pour la réfection de la 112 à thetford le ministère va planer l’asphalte et il y’a de l’amiante dans l’asphalte et ca va couter près de 2million pour faire c’est travaux la ces ca des décisions DE M Laurent Lessard da jouter de lamiant dans l’asphalte et ces ca ici ca coute deux fois le prix qu’a d’autre place vous aller voir les scaphandre Blanc mais il vont faire ca de nuit bravo M Lessard

Fernand Rouleau
Invité
Fernand Rouleau

Moi pour ma part, j ai une brillante idée, faisons de Thetford la première ville de motocross urbain. Le projet KB3 n’est en soit qu’un projet bidon qui ne vise qu’ à enrichir les chums des chums.La réalité c’est que la simple mot amiante est automatiquement associé au cancer, alors vouloir élaborer une industrie touristique autour de cette thématique demeure illusoire voir utopique.Les normes gouvernementales exigent que tout travailleur mis en contact avec les produits de l’amiante soit habillé comme un astronaute et on espère que les touristes se bousculent pour visiter un musée (ayoye),