Un numéro de danse sensationnel remporte les honneurs

Un numéro de danse sensationnel remporte les honneurs

Guillaume Talbot et Joakim Julien, gagnants du 1er prix et du prix «Coup de cœur du public»

Crédit photo : Gracieuseté - Marilène Campeau

Guillaume Talbot et Joakim Julien ont remporté le 1er prix et le prix «Coup de cœur du public» pour leur numéro de danse «L’alliance des contrastes» lors de la finale locale de «Cégeps en spectacle» qui était présentée le jeudi 8 février à la salle Promutuel du Cégep de Thetford.

Le public a été conquis dès les premiers instants de ce numéro de danse survolté alliant plusieurs styles comme le popping, le waving, le tutting et autres mouvements originaux. La chorégraphie, mise en scène par les deux jeunes hommes habillés et maquillés en noir et blanc, témoignait d’une grande maîtrise des mouvements du corps et d’un talent évident pour la danse.

Guillaume Talbot et Joakim Julien ont commencé à danser ensemble vers l’âge de 10 ans. Ils se sont par la suite perdus de vue à l’adolescence, puis retrouvés par hasard lors de l’inscription au concours Cégeps en spectacle. Ils ont alors décidé d’allier leurs forces respectives et leurs personnalités opposées afin de créer un duo contrasté.

«On n’a pas le même style. Moi, je suis plus relax et sérieux, Joakim est plus le petit comique énervé. On s’est dit qu’on pourrait montrer nos contraires et s’habiller en noir et blanc. C’est de là qu’est venu le titre du numéro», a expliqué Guillaume Talbot.

«On trouvait ça cool aussi, que Guillaume soit du Cégep de Thetford et moi du campus de Lotbinière. Ça met l’accent sur le fait qu’il y a un campus qui existe et ça montre qu’on est unis», s’est empressé d’ajouter Joakim.

Les deux gars étaient débordants de joie après la soirée. «C’était malade! On était une belle gang. Tout le monde se tapait dans les mains en arrière de la scène. Il y avait une belle complicité, un beau public. C’était vraiment l’fun», a souligné Joakim.

Ce sont eux qui représenteront Thetford lors de la finale régionale de Cégeps en spectacle qui se tiendra à Lévis le 24 mars prochain. D’ici là, les deux danseurs se promettent de nombreuses heures de pratique filmées pour améliorer leur synchronisme et pour rendre leurs ralentis quasi identiques. «On est vraiment crinqués. On va faire ce qu’il faut et donner notre 100%», a indiqué Guillaume.

La deuxième place

Le deuxième prix a été décerné à Charles-Antoine Quirion qui a interprété «Partir» et «Danser», deux compositions du groupe MONACO adaptées pour une prestation solo du chanteur au piano et à la guitare dans une ambiance d’abord feutrée puis puissante et électrique. Le jeune artiste qui en était à sa troisième participation à Cégeps en spectacle a avoué être nerveux de se retrouver seul devant le public, étant plus habitué d’être entouré d’un groupe de musiciens.

Tous les numéros étaient évalués par un jury composé de 15 personnes issues de différents milieux artistiques, selon les trois critères suivants : l’originalité, la présence sur scène et le talent. Le premier prix était accompagné d’une bourse de 300 $, le deuxième prix d’une bourse de 200 $ et le prix «Coup de cœur du public» d’une bourse de 100 $.

La passion des arts de la scène

L’évènement, présenté par le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec, permet chaque année aux cégépiens de monter sur scène afin de dévoiler au public leur talent dans de nombreuses disciplines des arts de la scène. Les numéros présentés lors de cette 39e édition étaient très variés. La soirée a permis de découvrir plusieurs chanteurs interprètes ou auteurs-compositeurs, de même que trois numéros de danse et un numéro d’humour qui a fait beaucoup rire le jeune public.

L’équipe d’animation a su maintenir l’attention du public entre les numéros avec de courts sketches qui tentaient de définir l’identité québécoise. Histoire politique du Québec, personnalités importantes, cabane à sucre, poutine, hockey et autres clichés ont servi de prétexte à faire rire et réfléchir le public sur ce que signifie être Québécois en 2018.

Enfin, le groupe de musique rock francophone MONACO, composé de Charles-Antoine Quirion, Christopher Payeur, Samuel Lamothe et Antoine Ramsay, a offert une prestation hors-concours.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar