Nutech veut prendre le virage du 4.0

Nutech veut prendre le virage du 4.0

Hugues Vaillancourt

Crédit photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier

Le gouvernement du Québec a récemment accordé une contribution financière globale de 20 282 $ à l’entreprise Nutech, basée à Disraeli, pour lui permettre de réaliser deux projets, lesquels représentent des investissements totaux de 50 706 $.

Ceux-ci s’ajoutent aux quelque 4 millions $ injectés au cours des trois dernières années dans l’entreprise spécialisée dans l’usinage de pièces de précision à moyen et grand volume.
«Notre dernier investissement avait trois volets. D’abord, il s’agit d’un échange de données électroniques avec BRP pour que l’on soit en communication directe. Ensuite, nous travaillons avec une firme externe afin de réaliser une étude préliminaire pour nous en aller vers une entreprise 4.0. Enfin, nous avons acheté beaucoup de machinerie dans la dernière année afin d’augmenter les ventes», a expliqué le président Hugues Vaillancourt.

Pour le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, le passage à l’industrie 4.0 constitue une véritable occasion de développement pour le secteur manufacturier. «Il engendre des changements importants et structurants au chapitre de la gestion, de la production et des processus. En mettant en place une stratégie de croissance, Nutech assurera sa compétitivité et sa pérennité. Nous sommes fiers de soutenir cette PME, qui participe activement à la vitalité économique de Disraeli et de toute la région.»

Le marché américain

Nutech réalise 35 % de son chiffre d’affaires au Québec et 65 % aux États-Unis. Questionné à savoir si la hausse des tarifs douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium au sud de la frontière allait affecter son entreprise, Hugues Vaillancourt a répondu que la situation n’est actuellement pas très claire.

«Je ne sais pas tout ce que cela va toucher. Je ne crois pas que le président Trump le sache lui-même. Pour l’instant, ce qu’on peut comprendre c’est que la mesure est sur les matières premières. Ce que nous envoyons ce sont les pièces usinées. Nous n’avons pas la réponse présentement si ça va toucher la deuxième transformation», a-t-il affirmé en indiquant qu’il n’était pas inquiet pour la suite des choses.

Croissance constante

Fondée à Thetford Mines en 1976, Nutech est une entreprise de deuxième génération puisque Hugues Vaillancourt a pris la relève de son père Pierre en 2007 en rachetant ses actions. «Après avoir amorcé ses opérations à Thetford, il a déménagé l’entreprise à Disraeli en 1982 parce qu’il n’y avait plus d’espace pour faire des agrandissements. Depuis 40 ans, nous avons effectué une dizaine d’agrandissements», explique le président.

Nutech emploie à présent 130 personnes dans son usine de Disraeli et ce nombre ne fait qu’augmenter puisque la compagnie affiche présentement des opportunités d’embauche.
Au cours des années, elle a reçu de nombreux prix et distinctions, notamment ceux de PME exportatrice de l’année en 2007 et en tant que lauréate Bronze dans la catégorie des meilleures PME au Québec en 2010 dans le cadre des Prix PME Banque Nationale.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar