Personnalités des mois de février et mars : deux femmes retiennent l’attention

Personnalités des mois de février et mars : deux femmes retiennent l’attention

Margo Setlakwe Blouin et Claudia Blanchette

Crédit photo : Gracieuseté

Ce sont deux femmes de Thetford Mines qui ont retenu l’attention des membres du comité de la personnalité de l’année pour le choix des mois de février et mars 2018.

Le titre de personnalité du mois de février a été décerné à Margo Setlakwe Blouin pour souligner sa nomination à la présidence de la maison A. Setlakwe ltée, importante entreprise régionale qui procure de l’emploi à environ 200 personnes. Mme Setlakwe Blouin représente la cinquième génération de dirigeants de la famille du fondateur, Aziz Sarafian, qui a changé son nom à son arrivée au Canada en 1904 pour Setlakwe, ce qui signifie «six frères» en langue arabe, surnom donné à la famille Sarafian du fait qu’elle comptait six garçons. La Personnalité du mois de février 2018 est également présidente de l’organisme Héritage Centre-Ville.

Claudia Blanchette a pour sa part été choisie la personnalité du mois de mars. Directrice générale de Spect-Art, Mme Blanchette a reçu le prix Carole Kipling 2018 lors du Forum de Réseau Centre qui s’est déroulé à La Tuque au mois de mars. Ce regroupement de diffuseurs, producteurs et acteurs du milieu culturel a ainsi reconnu le mérite son mérite pour l’organisation du projet intitulé «Jour de l’an mémorable à Thetford Mines» qui s’est déroulé le 31 décembre 2016 et qui lançait avec éclat les célébrations du 125e anniversaire de la Ville.
Margo Setlakwe Blouin et Claudia Blanchette deviennent donc éligibles au titre de personnalité de l’année qui sera dévoilé lors du Gala Zénith de la région de Thetford qui se déroulera le mercredi 23 mai prochain.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Personnalités des mois de février et mars : deux femmes retiennent l’attention"

avatar
Johanne Boisvert
Invité
Johanne Boisvert
Margo, chapeau ! C’est inouï de voir que cette entreprise garde le cap et que la 5e génération opère encore avec succès ! Je demeure à Québec, mais j’ai grandi dans cette région, je me suis habillée chez Setlakwe presque exclusivement de petite fille à grande personne. Mais il faut dire que j’étais presque dans le moule, ma mère y a été conseillère à la fin des années 40 début 50. Elle a connu et moi aussi, les Sam, Raymond, Calil, Richard, Henri et sûrement d’autres. Il ne nous venait pas à l’idée d’aller ailleurs lorsque nous avions besoin d’acheter… Read more »