Un quatrième revers d’affilé pour les Blue Sox

Un quatrième revers d’affilé pour les Blue Sox

Benoit Émond est le meilleur frappeur des Blue Sox avec une moyenne au bâton de .462.

Crédit photo : gracieuseté – Nathalie Miclette/LBMQ

À leur seul match de la fin de semaine, les Blue Sox de Thetford se sont inclinés 4-2, vendredi, devant les Castors d’Acton Vale subissant par la même occasion une quatrième défaite de suite.

Les Sox ont été incapables de conserver leur mince avance d’un point acquise sur un circuit de Benoit Émond alors que Marc-André Charbonneau se trouvait sur les sentiers en quatrième manche.
Dominic Bolduc s’est présenté au stade Léo-Asselin avec une formation de onze joueurs et n’a pas été tendre à l’endroit des absents. «Si on avait nos joueurs, ça aiderait pas mal et je n’aurais pas été obligé de renvoyer en sixième manche mon lanceur qui était déjà hypothéqué.»

Son seul releveur était Benoit Émond qui n’a pu prendre des tirs d’échauffement pendant la sixième manche. «Il était le premier frappeur de la manche et il est resté sur les buts tout le long de cette manche.»

Avec une égalité de 2-2, les Castors ont inscrit deux points en septième. Étienne Forcier a brisé l’égalité sur un jeu serré au marbre où il paraissait retiré, mais l’officiel l’a déclaré sauf.

Il faut dire que l’attaque des Blue Sox n’a généré que trois coups sûrs. Outre la longue balle de Benoit Émond, Samuel Clavet-Pearson et Samuel Domingue ont frappé un simple chacun contre Étienne St-Amand qui a retiré neuf frappeurs sur des prises. «On ne frappe pas, parce qu’on n’a pas de volume et qu’on n’a pas de pratique au bâton en jouant toujours à l’étranger. C’est ça que ça donne», a tranché sèchement l’entraîneur.

De son côté, Michel Simard, qui a encaissé son premier revers de la saison, a été moins sévère à l’endroit de ses coéquipiers qui ont bousillé plusieurs balles à double jeu. «C’est normal en début de saison. L’exécution n’est pas toujours là. On était seulement que onze joueurs et ce n’était pas nécessairement des réguliers. On ne peut pas toutes les gagner. Il faut prendre ça un match à la fois, mais il faut surtout apprendre de ça. Je pense que les gars ont assez d’expérience pour comprendre ce qu’ils ont de bien et ce qu’ils ont fait de mal.»

L’artilleur a cédé un premier point cette saison en 12 manches quand il a donné un circuit à Étienne Forcier, le meilleur frappeur de la ligue qui domine pour les longues balles et les points produits. «C’était un bon lancer. C’est un bon frappeur et il le fait bien depuis le début de la saison. Peut-être que la balle était plus au milieu, mais c’est là que je voulais lancer.»

Lanceur par excellence en mai

Michel Simard a reçu le titre de lanceur par excellence pour le mois de mai dans la Ligue de baseball majeur du Québec. Au cours du premier mois de la saison, le lanceur des Blue Sox a remporté une victoire, mais c’est surtout qu’il n’a permis aucun point et accordé aucun but sur balles à l’adversaire en dix manches au monticule. Il a de plus retiré dix frappeurs sur des prises.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar