Le sentier des mineurs restera ouvert

Le sentier des mineurs restera ouvert

Le sentier situé à Sacré-Cœur-de-Jésus offre une vue imprenable sur le passé minier du secteur.

Crédit photo : Photo gracieuseté – Nadeau Photo Solution

Même si le sentier des mineurs à Sacré-Cœur-de-Jésus fait aussi l’objet de recommandations de la part de la Direction de santé publique de Chaudière-Appalaches, il n’est pas question que l’attrait touristique ferme son accès à la population.

Dans la lettre envoyée le 18 juillet 2017 au Musée minéralogique et minier qui fait état de directives diverses envers les activités de l’organisme et qui a finalement été à l’origine de l’arrêt des visites minières, on y fait également quelques recommandations concernant le parcours situé à Sacré-Cœur-de-Jésus.

«Les sentiers ne sont pas toujours balisés par des matériaux exempts d’amiante. À certains endroits, parfois à proximité de la borne d’interprétation, il est possible de visualiser la présence de matériel contenant des fibres d’amiante au sol. Les touristes qui empruntent ces sentiers soulèvent la poussière et peuvent être exposés inutilement aux fibres d’amiante au sol. Pour la santé publique, ceci ne représente pas une gestion responsable du risque amiante. Sans aller jusqu’à réclamer la fermeture des sentiers, la santé publique serait favorable à un meilleur balisement de ces derniers avec des matériaux exempts d’amiante afin de rendre les sites plus sécuritaires. Pour les endroits où cette recommandation est difficilement applicable, les sites ne devraient pas être rendus accessibles au public», peut-on lire dans la missive signée par le Dr Philippe Lessard, directeur de santé publique.

Questionné à ce sujet par le Courrier Frontenac, le maire de Sacré-Cœur-de-Jésus, Guy Roy, s’est fait rassurant en mentionnant que la Municipalité allait tout faire pour que le sentier demeure ouvert. «C’est sûr que nous allons essayer le plus possible de nous conformer. Il y a seulement deux endroits près du pic qui demandent peut-être certains changements parce qu’il y avait des résidus, sinon le reste se trouve dans le bois, donc on n’y retrouve que de la terre», a-t-il expliqué.

La Municipalité évaluera au cours de l’été quels travaux seront nécessaires afin de se conformer. «Tant qu’il y a de la neige, on ne peut pas vraiment le savoir. Nous allons évaluer la situation et après nous prendrons des décisions», a ajouté le maire.

Ce dernier juge tout de même exagérées les recommandations de la santé publique. «Depuis le nombre d’années que c’est là et que les gens vivent à côté, c’est spécial. Il y a eu des problèmes par le passé dû à l’exploitation, mais les résidents à proximité de ces sites n’ont jamais été contaminés par ça. Moi-même je réside à côté d’un puits. J’ai 39 ans et je suis encore bien en santé. Je ne m’énerve pas du tout par rapport au fait que je vis près de là.»

À lire: «Il continue toujours de frapper sur le même clou»

À lire : Le maire de Thetford réclame le congédiement du Dr Lessard

À lire : Le Dr Lessard souhaite une gestion encadrée des résidus miniers

À lire : C’est terminé pour les visites touristiques sur les sites miniers

À lire : Fin des visites sur les sites miniers : vives réactions dans la région

À lire : Des résidus miniers pour la production de fertilisants

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le sentier des mineurs restera ouvert"

avatar
G A
Invité
G A

Y’a-t-il eu un suivi ?