«Les travailleurs étrangers au Qatar sont fiers», dit Infantino

Rob Harris, The Associated Press
«Les travailleurs étrangers au Qatar sont fiers», dit Infantino

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a dit que les travailleurs étrangers ont ressenti de la fierté pour les efforts déployés dans la construction des stades pour la Coupe du monde au Qatar lorsqu’il a été questionné sur les conditions des ouvriers, lundi.

Malgré les abus, Infantion a affirmé que les que les employés ont pris honneur à cette «chance» de construire des stades pour l’édition 2022 du Mondial. Il a ajouté que de gagner sa vie est mieux que de vivre de charité.

Les commentaires sont venus après qu’Infantino eut été interrogé si la FIFA allait utiliser une partie des profits pour «aider de quelconque façon» les familles des travailleurs morts au Qatar.

Infantino n’a pas tenté de réfuter l’affirmation de The Guardian qui soutient que 6500 ouvriers sont morts dans la construction de stades pour le premier Mondial disputé au Moyen-Orient. Infantino a précisé que seulement trois travailleurs sont morts sur les sites des stades.

«Il est possible que 6000 travailleurs soient morts dans des tâches connexes, a laissé tomber Infantino. Évidemment, la FIFA n’est pas la police internationale ou responsable de tout ce qui arrive autour du globe. Mais grâce à la FIFA, grâce au soccer, nous avons été capables de régler la situation d’emploi de plus de 1,5 million de travailleurs au Qatar.»

Les travailleurs, majoritairement des hommes de pays du sud de l’Asie, vivent avec de multiples personnes dans la même chambre au Qatar. Leur famille demeure dans leur pays natal.

La Coupe du monde a contribué à «des changements sociaux positifs», selon Infantino. Il s’est toutefois montré d’accord que les controverses ont terni les préparations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires