Nommé espoir de l’année dans la LCH, Wright veut profiter de chaque moment

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Nommé espoir de l’année dans la LCH, Wright veut profiter de chaque moment

SAINT-JEAN, N.-B. — Shane Wright a admis qu’il s’imagine déjà depuis quelques semaines sur la scène du Centre Bell en train d’enfiler le chandail d’une équipe de la LNH. Il ne sait pas encore si ce sera le chandail du Canadien de Montréal ou celui d’une autre équipe et le centre âgé de 18 ans essaie de ne pas trop s’en faire avec ça.

Le débat fait rage à Montréal depuis que le Canadien a remporté la loterie de la LNH et obtenu le premier droit de parole au repêchage qui aura lieu dans sa cour les 7 et 8 juillet prochains. Wright a-t-il l’étoffe d’un premier choix? Le Tricolore devrait-il plutôt se tourner vers le puissant Juraj Slafkovsky ou encore le dynamique Logan Cooley?

Ce n’est pas ça qui va empêcher de dormir – pour l’instant, du moins – celui qui a été nommé mardi soir meilleur espoir en vue du repêchage dans la Ligue canadienne de hockey .

«Depuis que ma saison est terminée, je suis un peu plus conscient de ce qui se dit à mon sujet, a admis Wright, qui a récolté 32 buts et 62 aides en 63 rencontres avec les Frontenacs de Kingston. Ce n’est que du bruit, quelque chose qui est hors de mon contrôle.

«Il y a eu ma saison, le camp d’évaluation physique et j’ai participé à plusieurs entrevues avec des équipes. Maintenant, ce n’est plus entre mes mains. C’est entre celles du personnel du Canadien de Montréal et des autres équipes de la LNH.»

Wright a dit ne pas suivre les différents classements publiés sur le web ou dans des magazines spécialisés.

Quelques heures avant le gala de la LCH, le réputé Bob McKenzie, du réseau TSN, a dévoilé sa liste effectuée en récoltant les classements de 10 recruteurs. Wright se trouvait au deuxième rang, derrière Slafkovsky.

«Ce ne sont que des classements, pas la vraie position du repêchage. Ça, on les connaîtra seulement le 7 juillet, a rappelé Wright. Je ne porte pas trop attention à tout ça, même si beaucoup de gens intelligents ont travaillé fort pour faire ces listes.»

Au cours des dernières semaines, Wright a donné plusieurs entrevues dans le cadre du camp d’évaluation physique, puis il était à Denver en début de finale de la Coupe Stanley pour une journée média avec certains des meilleurs espoirs en prévision du repêchage. Le natif de Burlington, en Ontario, était à nouveau sous les projecteurs mardi, puis il devrait participer à une autre journée média à Montréal la veille du repêchage.

Wright a assuré ne pas déjà être brûlé par toute cette attention.

«Je profite de chaque moment, a-t-il insisté. J’ai la chance de pratiquer le sport que j’adore, de vivre une expérience à laquelle j’ai rêvé toute ma vie et pour laquelle j’ai travaillé fort.

«Je n’ai pas de raison de ne pas aimer quoi que ce soit. Oui, les journées sont parfois plus longues et éreintantes, mais je ne souhaiterais rien de différent», a-t-il conclu.

Deux lauréats dans la LHJMQ

L’attaquant des Blazers de Kamloops Logan Stankoven a été nommé joueur par excellence de la dernière saison.

Stankoven, qui a été sélectionné en deuxième ronde par les Stars de Dallas en 2021, a amassé 45 buts et 59 aides en 59 rencontres au cours de l’hiver.

Il a été préféré à William Dufour, des Sea Dogs de Saint-Jean, et Wyatt Johnston, des Spitfires de Windsor.

Johnston est toutefois reparti avec le prix du meilleur pointeur de la LCH, après une récolte de 124 points en 68 rencontres.

Deux membres de la LHJMQ ont reçu des honneurs. Jordan Dumais, des Mooseheads de Halifax, a été honoré pour son esprit sportif, tandis que Jim Hulton, des Islanders des Charlottetown, a reçu le titre d’entraîneur par excellence.

Dylan Garand, des Blazers, a été nommé gardien par excellence, tandis que Nathan Staios, des Bulldogs de Hamilton, a reçu le titre du côté des défenseurs. L’attaquant Brayden Yager, des Warriors de Moose Jaw, a été nommé recrue par excellence.

L’attaquant Owen Beck, des Steelheads de Mississauga, a reçu le prix remis au joueur étudiant par excellence, tandis que le défenseur Luke Prokop, des Oil Kings d’Edmonton, a été reconnu comme joueur humanitaire de l’année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires