Deux défaites crève-cœur des Filons

Communiqué
Deux défaites crève-cœur des Filons
(Photo : gracieuseté)

Les Filons du Cégep de Thetford poursuivaient leur série de sept rencontres consécutives à domicile au cours de la fin de semaine alors qu’ils accueillaient tour à tour les Rebelles de Sorel-Tracy et les Griffons de l’Outaouais. La troupe locale s’est inclinée à chaque fois dans une fin de match qui a laissé un goût amer.

On retiendra surtout la fin dramatique de la rencontre de samedi face aux Griffons. Alors que les Filons étaient en parfait contrôle et menaient 3 à 0 avec deux minutes à faire en deuxième période, les visiteurs ont frappé deux fois avant de retraiter au vestiaire. Conservant leur mince priorité pendant tout le troisième engagement, les Filons devaient voir leurs adversaires répéter le coup, cette fois avec deux buts dans la dernière minute pour prendre les devants 4 à 3. Puis, avec 16 secondes à écouler, les Filons bénéficiaient d’un lancer de punition sans parvenir à capitaliser et s’inclinaient ainsi une deuxième fois en 24 heures. Justin Dufour, Mathieu Boislard et Xavier Labbé ont été les marqueurs dans cette cause perdante.

Les punitions tuent les Filons

Vendredi, les Thetfordois avaient été victimes d’un scénario semblable. Non seulement ont-ils laissé échapper une avance à deux occasions dans la partie, mais ils ont vu l’adversaire profiter de punitions pour inscrire quatre de leurs cinq buts et partir avec une victoire de 5 à 4 grâce au but gagnant marqué dans la dernière minute du match.

Les Filons avaient pourtant pris les devants 3 à 1 en milieu de rencontre avant de voir les visiteurs créer l’égalité à la faveur de deux buts en supériorité numérique avant la fin de la deuxième période. Reprenant les commandes 4 à 3 en début de troisième engagement, les Filons ont à nouveau vu les Rebelles profiter de leur jeu de puissance, une quatrième fois dans le match, pour ramener tout le monde à la case départ. Avec 50 secondes à écouler à la troisième période, les Sorelois assénaient un grand coup en enfilant le but de la victoire. Philippe Goulet, Mathieu Boislard, Alexandre Tardif et Charles-Olivier Nadeau ont fait bouger les cordages dans le camp des Thetfordois.

En mode apprentissage

Bien que déçu des deux résultats de la fin de semaine, l’entraîneur Martin Bernard préférait mettre les choses en perspective au terme du week-end. «On a connu des résultats qui n’étaient pas attendus en début d’année. Nous avons une équipe jeune, la plus jeune de la ligue, et notre inexpérience nous rattrape. Nous sommes dans un processus d’apprentissage. On fait face à de l’adversité, on doit apprendre à garder une avance. Les jeunes apprennent à leurs dépens, mais ils doivent grandir à travers ça», de mentionner l’entraîneur, loin d’être découragé.

Les Filons D-2 blanchis, mais solides

Disputant un seul match, les Filons D-2 se rendaient à St-Jérôme où un énorme défi les attendait puisque les Cheminots de l’endroit étaient les meneurs au classement. Après avoir tenu tête à leurs rivaux pendant 50 minutes, les Thetfordois se sont finalement inclinés 3 à 0 au terme d’un duel au cours duquel ils n’ont pas à rougir de leur performance.

En effet, les deux premiers buts des gagnants ont été inscrits en avantage numérique, tandis que le troisième l’a été dans un filet désert en toute fin de rencontre. «Je suis très fier de mes joueurs. Ils ont travaillé, ils ont respecté le plan. Les Cheminots ont grosse une attaque, ils ont de la vitesse, mais on leur a donné toute une go», de commenter Toby Lafrance à l’issue de la partie.

Pour l’entraîneur thetfordois, ce n’est pas le résultat qui prédomine dans ce match. «C’est la façon de faire qui compte et les gars ont tout fait ce qu’on voulait. Ils n’ont jamais abandonné, même quand ça faisait mal. Ils peuvent sortir d’ici la tête haute et être fiers. Il y a quelque chose qui se passe avec cette équipe-là, ça se sent», de terminer Toby Lafrance, très confiant en l’avenir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires