L’Assurancia et les 3L toujours à égalité

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia et les 3L toujours à égalité
Gabriel Lemieux (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Après sa victoire de 7-4 vendredi à Rivière-du-Loup, l’Assurancia de Thetford s’est incliné 4-3 samedi à la maison de sorte que la série contre les 3L est toujours égale avec deux victoires de chaque côté.

Les visiteurs du Bas-Saint-Laurent n’ont mis que 46 secondes pour ouvrir la marque, mais moins de quatre minutes après, Alexandre Tremblay a comblé l’écart d’un but. Quelques secondes plus tard, il a durement été frappé par Nicolas Corbeil qui a été chassé de la rencontre et écopé d’une pénalité majeure, mais on a été incapable de profiter de cette séquence de cinq minutes à cinq contre quatre.

Sébastien Courcelles n’a pas hésité une seconde à pointer le jeu de puissance pour la défaite. «On n’a pas marqué en avantage numérique, dont une fois à cinq contre trois. Ça fait deux qu’on a dans cette série et des longs de plus d’une minute 30 et on n’en profite pas. En début de match avec les cinq minutes, c’est un minimum d’un ou deux buts qu’on peut compter et on remporte le match. L’offensive est là, c’est seulement les avantages numériques sur quoi il va falloir mettre un accent là-dessus», affirme le capitaine au sujet de l’inertie de l’avantage numérique qui n’a produit qu’à trois reprises en 30 occasions depuis le début de la série.

Pour Pierre-Luc Lessard, la solution passe par des tirs au but. «Tu ne marqueras pas dans cette ligue à partir de la bande. Il faut envoyer la rondelle à la ligne bleue et lancer au filet. Mettre un peu de trafic devant le filet va faire que le gardien ne verra pas la rondelle et on va être chanceux sur un rebond.»

Au cours des deux matchs, l’Assurancia n’est pas parvenu à contenir le trio des 3L composé de Marc-André Tourigny, Keven Veilleux et Marc-Olivier D’Amour. «Dans les deux derniers matchs, ils nous ont fait mal sauf que vendredi, on a compté sept buts, ce qui nous a aidés. Ce soir (samedi), ils ont été sur la glace pour les deux premiers buts. C’est à nous de faire la différence quand ils sont sur la glace, ce qui n’est pas toujours évident. Ce sont des joueurs de talent, mais on leur laisse un peu trop d’espace», convient Pierre-Luc Lessard.

La série est maintenant réduite à un deux de trois. «En séries, on ne se bat pas pour les 36 matchs de la saison, mais pour le prochain et passer à la deuxième ronde. Il faut gagner deux matchs sur trois et ça va être à nous de se regrouper pour bien faire en fin de semaine prochaine», de noter Sébastien Courcelles.

«Je n’ai pas joué du hockey aussi intense au cours des dernières années» – Sébastien Courcelles

Bloc-notes

Comme on s’en attendait, le verdict est tombé et la saison du défenseur Matthew Medley est terminée. Blessé le 27 janvier contre St-Georges, l’arrière par excellence des trois dernières saisons dans le circuit Martel a tenté un retour deux semaines plus tard contre Sorel-Tracy, mais il a abdiqué après une présence et n’a pas joué depuis.

Suspendu pour un match pour sa mise en échec par derrière vendredi, Sylvain Deschâtelets n’était pas en uniforme samedi.

Christophe Losier a disputé un premier match dans cette série après avoir purgé une suspension de quatre parties pour un geste commis lors du dernier week-end du calendrier régulier.

Le cinquième match de cette série sera joué à Rivière-du-Loup jeudi et les deux équipes reviendront au Centre Mario Gosselin vendredi. Si une septième joute est nécessaire, elle sera disputée dimanche au domicile des 3L.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires