L’Assurancia arrêté par les Marquis

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia arrêté par les Marquis
Étienne Marcoux a abaissé sa moyenne de buts alloués à 1.80 et augmenté son taux d'efficacité à .936, deux colonnes qu'il domine dans la LNAH.

Toute bonne chose a une fin. Cette expression qui signifie que rien n’est éternel, s’est appliquée samedi dans l’affrontement entre l’Assurancia de Thetford et les Marquis de Jonquière qui l’ont emporté 2-1. Cette victoire mettait un terme à la série de 13 victoires consécutives des Thetfordois qui subissaient un premier échec à l’étranger cette saison après huit victoires.

Bobby Baril était loin d’être déçu de son équipe qui évoluait avec un alignement restreint. « On savait que cette série allait arrêter à un moment donné. On a fait un bon bout. Maintenant, on oublie et on reprend ça vendredi. » L’Assurancia a bombardé Émilien Boily de 44 lancers. « Il a eu un bon match, sauf qu’on a manqué d’opportunisme. C’est un gardien qui garde le filet bas et on n’a pas été capable de lever la rondelle sauf à la fin où on a marqué. »

Philippe Cadorette qui défendait la forteresse de l’Assurancia a livré une bonne bataille à son vis-à-vis Boily, particulièrement en deuxième période où il a réalisé quelques gros arrêts pendant que les Marquis évoluaient avec deux joueurs en plus pendant une minute et 40 secondes. Au final, il a repoussé 28 rondelles.

Il a fallu 50 minutes avant qu’une des deux formations trouve le fond du filet quand Kevin Veilleux a déjoué le gardien de l’Assurancia. Louis-Philippe Simard a doublé l’avance des Marquis avec moins trois minutes au cadran. Alexandre Goulet, avec son 23e de la campagne, a privé Boliy d’un jeu blanc avec 11.6 secondes à écouler dans la rencontre. Ce but tardif a permis au numéro 91 d’augmenter à 12 sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un but.

UNE 13E DE SUITE

Après une pause obligatoire de 63 jours, l’action a repris vendredi dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). On se demandait si l’Assurancia pouvait poursuivre sur sa lancée victorieuse et la troupe de Bobby Baril a vaincu les Pétroliers du Nord de Laval 4-1 pour une 13e victoire de suite.

Après une première période sans but, les locaux qui évoluaient devant 500 spectateurs en raison des règles sanitaires ont inscrit trois buts sans riposte en deuxième période. « En deuxième, on aurait pu prendre le contrôle du match, mais on a pu capitaliser sur quelques-unes de nos chances, ce qui nous a permis de remporter le match », a noté le gardien Étienne Marcoux.

Le portier de l’Assurancia en a profité pour récolter un dixième gain en autant de départs. Il a bien fait dans ce premier match en neuf semaines. « Ça bien été. Ils ont eu quelques chances de marquer tôt en début de match et en faisant les arrêts, ça m’a donné confiance rapidement et après ça, j’ai été capable de poursuivre pour le reste de la partie. » Le fait que les équipes étaient inactives depuis plus de deux mois, il n’a pas été surpris de faire face à plusieurs surnombres. « Il fallait que je sois là pour faire les arrêts. De l’autre côté, Francis Leclerc en a fait des gros aussi. »

Joey Ratelle a commencé le bal avec un filet en supériorité numérique. Il évoluait en compagnie de Pierre-Maxime Poudrier et d’Alexandre Goulet pour combler le départ de Nicolas Larivière. « On avait l’impression qu’on n’avait jamais arrêté. C’est facile de jouer avec ces deux gars qui amènent beaucoup de vitesse et on a développé une belle chimie. »

Première étoile de la rencontre, Ratelle s’est même payé un truc du chapeau à la Gordie Howe qui comprend, un but, une aide et un combat qu’il a livré à Jean-François Lafrance à la toute fin de la partie. « C’est mon genre de match. J’aime ça apporter un petit côté physique une fois de temps en temps et de contribuer dans toutes les facettes du jeu. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires