L’histoire des Jeux du Québec à Thetford Mines retracée

L’histoire des Jeux du Québec à Thetford Mines retracée
Jamiq, mascotte des Jeux du Québec de 1980, Stéphan Garneau, président de la Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford, et Guy Bérard, directeur général de la 53e Finale des Jeux du Québec. (Photo : Gracieuseté)

Dans le cadre des Jeux du Québec qui se dérouleront à Thetford Mines du 27 juillet au 4 août, la Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford vient de publier un numéro spécial de sa revue Le Bercail.

Rédigé par l’historienne Karine Pépin, celui-ci revient sur les deux éditions précédentes qui ont eu lieu dans la région en 1980 et 2003. L’auteure aborde aussi les prémisses des Jeux du Québec en plus de traiter des Jeux de l’Amiante qui auront permis aux athlètes de notre MRC de s’affronter lors de compétitions sportives.

Finalement, Mme Pépin traite de l’équipe qui œuvre à la préparation de la 53e finale des Jeux du Québec. Les gens désireux de se procurer une copie peuvent se déplacer au local de la Société situé au Cégep.

En complément, le Centre d’archives de la région de Thetford présentera une exposition sur l’histoire des Jeux du Québec à Thetford à la Station des arts du 19 juillet au 26 août.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lucie labbé
Lucie labbé
4 années

1980, c’est à ces jeux que j’ai rencontré celui qui deviendra mon mari en 1987. Nous avions 15 ans et 10 mois. Il était athlète en handball et venait de la région du lac St-Louis plus précisément de Lachine. Comme les écoles étaient fermées et que mes frères travaillaient sur les plateaux du handball au CEGEP, je les suivais avec notre père. Nous sommes toujours ensemble, avons eu deux belles filles qui ont aussi pratiqué des sports de compétition. De mon côté, c’était plutôt la danse. On a encore de très bons souvenirs de ces jeux que l’on partagent encore. Tant du côté des athlètes, des bénévoles ou des spectateurs, les jeux du Québec sont toujours porteur de moments inoubliables. Bonne chance à toute l’équipe organisationnelle, plus particulièrement à mon neveu Antoine Labbé.