Mathilde Fafard s’illustre à Toronto

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Mathilde Fafard s’illustre à Toronto
Mathilde Fafard photographiée en compagnie de son père François Fafard et de sa mère Kathie Charron. (Photo : Gracieuseté)

La Thetfordoise Mathilde Fafard a récemment mis la main sur la médaille d’argent à l’occasion du Championnat national canadien de taekwondo qui se tenait à Toronto.

La jeune femme de 17 ans faisait ses débuts au niveau senior. « J’ai trouvé cela vraiment différent parce que j’ai changé de catégorie en janvier dernier. J’avais seulement fait un combat dans le senior en Belgique et je l’avais perdu. Je suis très contente d’avoir remporté la médaille d’argent. Je ne m’attendais pas à cela », a-t-elle partagé au Courrier Frontenac.

Pour l’occasion, Mathilde affrontait des adversaires plus vieilles qu’elle et avec plus d’expérience. « Chaque athlète veut gagner sa compétition, mais je ne me mettais pas de pression parce que j’avais déjà remporté une médaille de bronze au Championnat national canadien dans le junior. Je n’avais pas vraiment d’attentes, mais cela s’est très bien passé », a-t-elle ajouté.

Mathilde a effectué deux combats lors de son passage à Toronto. « J’ai d’abord affronté Naila Mohamed. J’avais déjà perdu contre elle en 2019 lors du Championnat canadien junior. Elle avait d’ailleurs gagné deux fois le même jour, alors je m’attendais à ce que la barre soit haute. Je l’ai toutefois battue en deux tours. Je pensais que ce serait beaucoup plus serré », a-t-elle raconté.

Elle a toutefois dû s’avouer vaincue en finale face à Angelique Orozco. « Elle m’a battue en deux tours. Cette fille a à peu près mon âge. Elle venait de vaincre une adversaire qui figure dans le top 10 mondial. J’étais déçue de perdre. Malgré tout, je suis super fière de moi. »

Mathilde évolue désormais au sein du club de taekwondo de Sainte-Foy, où l’élite québécoise s’entraîne en vue de diverses compétitions de niveau mondial. « Nous nous entraînons tous les jours. L’an prochain, je vais étudier au Cégep de Sainte-Foy pour faire un sport-études axé sur le taekwondo et la compétition internationale. Quand j’étais plus jeune, je voulais me rendre aux Olympiques. Maintenant, le fait de m’entraîner avec une équipe élite, c’est vraiment cool. Je ne m’attendais pas à cela aussi tôt », a-t-elle exprimé.

Notons que le club de taekwondo de Thetford Mines était également bien représenté à Toronto. Marie-Andrée Tougas, qui est arbitre de niveau provincial, était d’office lors des différents combats. Cette dernière était aussi en lice pour ses examens de niveau national tenus durant la même occasion. Les ayant passés avec succès et grande distinction, elle possède maintenant le grade d’arbitre national.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires