Mathilde Fafard vise le Championnat canadien

Mathilde Fafard vise le Championnat canadien
L'athlète de 17 ans a continué de s'entraîner fort malgré les restrictions au cours des 22 derniers mois. (Photo : gracieuseté)

Comme plusieurs sportifs, l’athlète en taekwondo Mathilde Fafard a été grandement impactée par la pandémie. Le Championnat national canadien qui devait avoir lieu la fin de semaine dernière à Toronto fait partie du nombre important de compétitions annulées ou reportées depuis près de deux ans. Malgré tout, la Thetfordoise a continué de s’entraîner fort afin de se maintenir dans l’élite de son sport au Québec et d’atteindre ses objectifs.

« J’ai fait beaucoup d’entraînements par Zoom. C’était davantage de la musculation et un peu de cardio. C’était difficile de faire des frappes puisque je n’avais pas de partenaire d’entraînement. Quand la température a commencé à se réchauffer, nous avons commencé à nous entraîner dehors. Nous avons par la suite pu reprendre les entraînements en salle avant que ce soit de nouveau suspendu il y a deux semaines », a expliqué l’athlète de 17 ans en entretien avec le Courrier Frontenac. 

Au cours des derniers mois, elle a pu participer à trois compétitions, incluant deux Coupes Québec, dont une au cours de laquelle elle l’a emporté dans les catégories junior moins de 44 kg et moins de 46 kg. Mathilde a également pris part, avec l’équipe du Québec, à l’Open de France qui avait lieu en novembre à Paris. 

« C’était vraiment plaisant parce que ça faisait longtemps que nous n’étions pas montés sur un tapis international. Les résultats n’ont pas été exceptionnels, mais ce fut une belle expérience pour toute l’équipe. J’ai perdu mon seul combat. Cela m’a toutefois permis de me remettre dedans. »

Évidemment, elle s’est dit déçue de ne pas pouvoir participer au Championnat national canadien ce mois-ci, mais ce n’est que partie remise puisque celui-ci devrait se tenir au printemps. La date reste toutefois à déterminer. Cette compétition marquera ses débuts dans la catégorie senior. 

DISCIPLINE

En temps normal, Mathilde s’entraîne à Québec, à Thetford Mines et à East Broughton une quinzaine d’heures par semaine, soit six jours sur sept. Avec ses études en secondaire 5, cela demande beaucoup de discipline. « Je n’ai pas beaucoup de temps pour faire des devoirs le soir, seulement un peu avant et après l’entraînement. Je dois donc en faire le plus possible en classe et lors des périodes qui me sont allouées. Je ne peux pas les laisser traîner et les faire à la dernière minute », a raconté celle qui pratique le taekwondo depuis l’âge de cinq ans.

L’athlète poursuivra ses études au Cégep de Ste-Foy lors de la prochaine rentrée scolaire. Elle pourra ainsi continuer à pratiquer son sport en faisant partie d’une équipe élite avec des entraînements matins et soirs. 

À court terme, son but est de remporter le Championnat national canadien dans la catégorie senior. Le rêve de participer un jour aux Jeux olympiques reste aussi bien présent. « J’y pense depuis que je suis petite, mais c’est encore très loin. Je viens de changer de catégorie et je ne sais pas comment ça va aller parce que je n’ai pas encore fait de véritable compétition. C’est par la suite que je pourrai me fixer des objectifs en fonction de mes résultats », a-t-elle conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Laflamme
Jacques Laflamme
8 mois

Félicitations, un exemple de ténacité !