Une organisation de plus en plus fébrile à l’approche des Jeux

Une organisation de plus en plus fébrile à l’approche des Jeux
Alain Deschamps, directeur général de SPORTSQUÉBEC, Guy Bérard, directeur général de la 53e Finale, Guylaine Dubuc présidente du conseil d’administration de la 53e Finale, et Marc-Alexandre Brousseau, maire de la Ville de Thetford Mines (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le comité organisateur de la 53e Finale des Jeux du Québec qui se tiendra à Thetford Mines du 27 juillet au 4 août 2018 tenait, le mercredi 18 avril, une conférence de presse afin de faire le point sur l’avancement de la préparation. À 100 jours des Jeux, l’organisation est prête à passer à la vitesse supérieure.

«Pour le comité organisateur, c’est un moment où, une fois de plus, nous passons à une autre vitesse. Les derniers 100 jours, nous sentons beaucoup de fébrilité et un niveau de stress qui monte. Nous avons très hâte de tenir la Finale, mais nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire», a affirmé Guy Bérard, directeur général de la 53e Finale. Ce dernier a d’ailleurs invité les gens à s’impliquer puisqu’ils ont encore besoin de beaucoup de bénévoles qui s’ajouteront aux 40 employés et 300 organisateurs bénévoles déjà en place pour faire de cet événement un succès.

M. Bérard a souligné que la campagne de financement était en voie d’atteindre les objectifs fixés au départ, bien qu’il reste du travail à faire en ce sens. «Des efforts surhumains, tant individuels que collectifs, ont été déployés pour arriver à atteindre les objectifs. On doit évidemment continuer notre travail, mais si les entreprises et la population maintiennent le niveau de générosité démontré jusqu’à maintenant, nous sommes confiants de réaliser notre mission, soit de présenter une Finale de qualité, de faire vivre à nos jeunes visiteurs une expérience mémorable et de faire rayonner notre belle région», a-t-il dit.

L’organisation a de plus lancé une campagne de dons «Pour l’avenir des jeunes». Celle-ci a comme objectif principal de laisser, au-delà de la compétition, un héritage significatif pour la région. Les surplus amassés pourraient contribuer à favoriser le développement de la pratique sportive locale ainsi qu’à encourager l’adoption d’un mode de vie sain. L’information relative à cette campagne est disponible sur le site Web de l’événement au www.jdq2018.com.

Avancement de la préparation

Selon le comité organisateur, la programmation sportive, l’un des secteurs importants des Jeux puisqu’il englobe tous les services aux participants, notamment les compétitions, l’alimentation, la sécurité, la santé, le transport et l’hébergement, va bon train. Les responsables disciplinaires et leur équipe de bénévoles voient à l’organisation des compétitions sportives et sont en contacts constants avec les fédérations pour s’assurer de bien répondre aux exigences de chaque discipline. En ce qui a trait aux travaux de réfection des installations sportives, ils seront complétés dès que la température le permettra.

Le secteur de l’alimentation représente aussi beaucoup de coordination et de préparation puisque durant l’événement, ce sont 60 000 repas, incluant 30 000 sandwichs, qui seront offerts. Cela représente 12 % du budget total de la Finale.

Le transport nécessite aussi une logistique importante. Ce sont les transporteurs scolaires de la région qui offriront ce service pendant les Jeux.

Enfin, la santé et la sécurité sont des secteurs au cœur des préoccupations du comité organisateur. Ainsi des collaborations avec différents partenaires ont été établies, notamment avec Jean Coutu, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches et le Cégep de Thetford pour la mise en place de la Centrale santé et de petites cliniques médicales sur chacun des sites, ainsi qu’avec la Sûreté municipale de Thetford Mines et la compagnie Securia Global pour la sécurité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires