Une première moitié satisfaisante pour l’Assurancia

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Une première moitié satisfaisante pour l’Assurancia
Philippe Cadorette (Photo : La Gang des Multis)

La première moitié de saison de l’Assurancia de Thetford est très satisfaisante pour le directeur des opérations hockey Serge Cadorette. Pour les 18 premiers matchs, l’équipe a conservé un dossier de onze victoires et sept revers dont trois en prolongation pour 25 points, le plus haut total des six clubs de la Ligue nord-américaine de hockey.

«Au cours de l’été, j’avais demandé à Bobby Baril et à son équipe que j’aimerais qu’aux Fêtes, lorsqu’on partirait pour Noël, qu’on soit dans les deux premières positions et on est là où on voulait être.» La missive a rapporté puisqu’à Noël, l’Assurancia trônait au premier rang, un point devant les Marquis de Jonquière.

Parmi les points positifs, Serge Cadorette note l’excellence des gardiens Philippe Cadorette et Jean-Philippe Levasseur qui ont accordé seulement 50 buts, ce qui représente moins de trois buts par rencontre. «On ne peut pas se plaindre du travail de nos gardiens de but qui ont conservé la meilleure moyenne de la Ligue. Philippe Cadorette a été une belle surprise et Jean-Philippe Levasseur est revenu en force, ce qui est merveilleux pour l’organisation.»

Outre les deux portiers, Serge Cadorette a apprécié l’apport de certains joueurs comme Maxime Macenauer. «Dans les premiers matchs à son arrivée l’an passé, on voyait qu’il était bon et après les Fêtes, on a vu qu’il était encore meilleur. Cette année, je dirais qu’il est au maximum de ce qu’il peut être. Si ce n’est pas le meilleur joueur de la ligue, il fait partie des trois meilleurs», a-t-il mentionné au sujet du premier pointeur de l’équipe.

Dans les aspects à améliorer pour la seconde portion du calendrier, il y a la stabilité des joueurs pour que l’entraîneur Bobby Baril retrouve une équipe au complet afin de pouvoir compter sur des trios stables pendant quelques parties consécutives. L’autre aspect qui fait défaut, c’est l’avantage numérique. «On devrait être les meilleurs et on n’a pas encore trouvé la touche qu’il faut. On sait que ça va venir. Quand? Je ne le sais pas, mais j’ai hâte.»

Des assistances décevantes

S’il y a une déception, c’est au niveau des assistances qui ne sont pas à la hauteur des attentes de la direction. Dans les onze premiers matchs disputés au Centre Mario Gosselin, une moyenne de 932 spectateurs a été enregistrée.

Cette année, afin d’aider les assistances, l’état-major a remis gratuitement des billets à des personnes ciblées. «C’était à des gens qui détenaient des abonnements de saison et qu’on n’a pas vus depuis trois ans à l’aréna. Ils sont venus voir le match et ils ont aimé ça. Ils ont dit qu’ils reviendraient et là ils vont payer leur billet. Est-ce que ça va avoir un impact? On le souhaite», de dire Serge Cadorette.

Nouveaux joueurs

Lors du dernier match avant Noël, l’Assurancia alignait deux nouveaux joueurs en Pascal Pelletier et Frédérick Roy, le fils de Patrick Roy. Serge Cadorette avoue qu’avec l’arrivée de la nouvelle année, d’autres joueurs pourraient s’ajouter par voie de transactions. «Il va y avoir encore des changements qui vont se faire, c’est certain. Nous avons un surplus de joueurs et de très bons joueurs. La demande des autres équipes est là. Il y en a qu’on a ciblés ailleurs et avec lesquels on aimerait compléter notre alignement.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires