Une pétition demande la création d’une bibliothèque centrale

Une pétition demande la création d’une bibliothèque centrale

La collection adulte se trouve au Cégep de Thetford.

Une pétition circule actuellement à Thetford Mines afin de demander la création d’une bibliothèque centrale, moderne et autonome. Celle-ci a déjà amassé plus de 2000 signatures.

Elle a été lancée par une citoyenne, Jolyne Rodrigue, à la suite d’un travail universitaire sur le sujet. Elle en est venue à la conclusion que les Thetfordois étaient très mal desservis de ce côté comparé aux habitants d’autres villes de même taille. En effet, du point de vue esthétique et services offerts, plusieurs Municipalités se sont modernisées dans les dernières années.

«J’ai commencé ma maîtrise en bibliothéconomie à l’Université de Montréal en me disant que j’aimerais faire des trucs concrets. Je me suis rendu compte que bien des villes avaient un service de bibliothèque de bien meilleure qualité que le nôtre. En faisait des recherches sur l’outil de référence StatBib, on découvre que Thetford Mines n’est pas très bien cotée et se retrouve dernière pour les villes de même taille dans plusieurs catégories comme le nombre d’employés et le budget par habitant. Je me suis dit qu’il fallait que ça sorte», explique-t-elle.

Son projet de maîtrise est donc devenu un «Diagnostic et plan de développement d’une bibliothèque centrale à Thetford Mines». Elle a par la suite créé la pétition qui devrait encore être en circulation pour les deux prochaines semaines. Elle a également rencontré plusieurs intervenants de la région, dont le maire Marc-Alexandre Brousseau et les responsables de la bibliothèque du Cégep de Thetford. «Le conseil municipal a le dossier entre les mains alors ce sera à lui ou aux prochains élus à voir ce qu’ils font avec cela. J’ai rencontré à peu près tout le monde qui pouvait avoir un point de vue sur le sujet. Quand j’en parle à des citoyens, tu vois les étoiles dans leurs yeux, ils sont vraiment intéressés et très positifs. Mon but en faisant cela est de créer une étincelle», soutient Mme Rodrigue.

Un service moderne

Selon l’étudiante, Thetford Mines aurait besoin de revamper son service comme plusieurs autres Municipalités l’on fait. «Je suis allée visiter des bibliothèques qui ont récemment été refaites. Mon comparatif, c’est Magog. Il s’agit d’une ville très semblable. Pour 10 millions $, ils ont rénové une ancienne église. Chez nous, il n’en reste plus tant que ça parce que nous avons trop attendu. Ste-Marthe est malheureusement très mal localisée donc l’idéal serait la construction d’un bâtiment neuf au centre-ville. Les subventions sont là alors pourquoi ne pas en profiter», propose-t-elle en soulignant que plus de 10 000 livres sont actuellement dans des caisses, faute de place sur les différents rayons.

Par ailleurs, un tel bâtiment permettrait de rapatrier les collections adulte et jeunesse dans un même endroit. Rappelons qu’elles sont présentement séparées entre la Maison de la culture et le Cégep de Thetford. «Cela lui permettrait de se concentrer sur le service aux étudiants», indique Jolyne Rodrigue. Cette dernière précise toutefois que Black Lake et Robertsonville devraient conserver leur point de service en raison de la distance.

Au cours des années, plusieurs tentatives de modernisation ont été avancées, sans jamais se concrétiser. «L’Hiboucou, comme on la connaît présentement, avait été créée juste en attendant. Il devait y avoir une bibliothèque centrale à la Maison de la culture, mais ça ne s’est finalement jamais fait. On a transféré le service adulte au Cégep et on a laissé tomber le reste. Le projet est revenu dans les discussions quelques fois, mais sans plus», raconte Mme Rodrigue.

Elle souligne que même une petite ville comme Montmagny s’est dotée d’une bibliothèque moderne. «En temps normal, c’est le service municipal le plus utilisé, mais ça ne doit pas être le cas chez nous. Il existe plusieurs arguments positifs comme le développement des compétences en littératie, mais l’important c’est d’aller de l’avant le plus rapidement possible et ne pas attendre encore un autre dix ans.»

Entre les mains de la Ville

Pour le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, il est un peu trop tôt pour en faire un projet officiel puisque le conseil aura à déterminer ce que la population veut comme amélioration de service. «Il faut aussi savoir combien ça coûte parce que c’est là-dessus que les décisions vont se prendre. Est-ce que les subventions seront au rendez-vous? Nous ne le savons pas. Il faut aussi voir avec notre partenaire le Cégep de Thetford. C’est clair que c’est le prochain conseil qui aura à se pencher là-dessus.»

Il rappelle toutefois que la Ville possède des infrastructures culturelles faisant l’envie d’autres Municipalités.

«C’est rafraîchissant de voir que des citoyens sont intéressés à faire avancer leurs idées. Nous sommes toujours prêts à réfléchir à des projets pour nous améliorer», conclut-il.

Où signer la pétition?

•          En ligne http://bit.ly/2gDkOM3

•          Dépanneurs

•          IGA

•          Carrefour Frontenac (entrée près du Maxi)

•          Galeries Appalaches

•          Familiprix (en face de l’hôpital)

•          Roulotte blanche

•          Croteau