Une unité d’urgence moderne, efficace et plus sécuritaire

Une unité d’urgence moderne, efficace et plus sécuritaire

Crédit photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier (Aucune utilisation sans autorisation)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, ainsi que le député de Lotbinière-Frontenac et ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, étaient à l’hôpital de Thetford Mines, lundi matin, afin d’annoncer des travaux de 6 775 000 $ à l’urgence.

Ceux-ci consistent en un agrandissement et un réaménagement du département sur une superficie totalisant 1 120 mètres carrés. Les nouveaux locaux, en plus de favoriser une organisation du travail efficiente et optimale et d’être conformes aux normes et aux pratiques actuelles, disposeront de 15 civières, soit cinq de plus que présentement. De plus, la nouvelle urgence bénéficiera notamment de deux salles de triage, d’une salle d’attente de 30 fauteuils, de deux aires de réanimation, d’une salle de chirurgie mineure, d’une salle de traitement et d’un salon pour les familles. L’agrandissement qui se fera par l’arrière verra également un déplacement et une mise à niveau de la zone ambulatoire.

On prévoit que les travaux commenceront au plus tard en avril 2019 et s’échelonneront jusqu’en mars 2020. Le financement sera fourni en majeure partie (4 995 000 $) par le gouvernement du Québec, le solde de 1 780 000 $ étant assumé par l’établissement.

«Je pense que cet investissement est justifié et sera bienvenu par le personnel et la clientèle» – Gaétan Barrette

Un rafraîchissement des infrastructures

Selon le ministre Barrette, l’un des enjeux importants dans le monde de la santé présentement, en raison de son impact et de son coût, est celui des infrastructures. «Nous savons qu’elles sont vieilles au Québec. À un moment donné, il faut les renouveler. C’est sûr que les infrastructures ne donnent pas des services, toutefois, quand tu travailles dans un environnement moins fonctionnel, c’est plus difficile pour le personnel. Les murs ne soignent pas les gens, mais l’environnement physique vient conditionner la qualité des services et parfois même la quantité. C’est aussi moins attirant pour recruter et garder le personnel quand elles ne sont pas à niveau», a affirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux.

De son côté, Laurent Lessard était bien content qu’une annonce soit enfin faite concernant l’urgence. «C’est une bonne nouvelle parce que ça fait un certain temps qu’on le demandait. Cela permettra d’agrandir et de donner un meilleur environnement à nos médecins d’urgence. Ce sera surtout moderne et pratique pour tout le personnel», a-t-il mentionné.

Patrick Simard, PDG adjoint du CISSS de Chaudière-Appalaches, Laurent Lessard, député de Lotbinière-Frontenac et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Gaetan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, Josée Rivard, directrice des soins infirmiers du CISSS de Chaudière-Appalaches, et Normand Baker, membre du conseil d’administration du CISSS de Chaudière-Appalaches. Photo Courrier Frontenac – Claudia Fortier (Aucune utilisation sans autorisation)

Enfin, Patrick Simard, PDG adjoint du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, a souligné que cet investissement allait dans le même sens que ceux qui ont été réalisés au cours des dernières années, notamment à l’enveloppe du bâtiment et aux départements de psychiatrie et de pédiatrie.

«Plusieurs personnes, dont des infirmières, des médecins, des conseillers en bâtiment, des gestionnaires et bien d’autres, ont participé à l’élaboration de ce projet. Ils ont pris part à la réflexion importante qui a permis d’évaluer les besoins et de résoudre les problèmes identifiés. Nous pourrons offrir des services plus performants en matière de qualité et de sécurité», a commenté M. Simard.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une unité d’urgence moderne, efficace et plus sécuritaire"

avatar
diane bolduc
Invité
diane bolduc

bla bla bla les ÉLECTIONS SANS VIENNE