Lac-Mégantic : « Confiance, patience et espoir »

Lac-Mégantic : « Confiance, patience et espoir »
La mairesse de Lac-Mégantic

LAC-MÉGANTIC. À l’aube des événements de commémoration de la tragédie ferroviaire du 6 juillet, la mairesse Colette-Roy Laroche a livré un bilan empreint d’espoir malgré les embûches constantes auxquelles fait face sa communauté. Elle souhaite notamment que les Méganticois conservent la solidarité dont ils font preuve depuis un an.

La mairesse de Lac-Mégantic juge que les conséquences du drame ont été catastrophiques pour une petite ville comme la sienne. « Lorsque je regarde les images des premiers instants de la tragédie, j’ai encore l’impression que tout est irréel », a-t-elle affirmé.

Pour imager l’ampleur de la catastrophe, la dame de granit s’est lancée dans une énumération lourde de signification. « Un total de 47 morts, 40 bâtiments détruits, la perte d’une centaine de logements, des centaines de personnes sinistrées, près de 200 personnes évacuées temporairement, des emplois perdus, des commerces, des services et des espaces communautaires disparus et des dommages matériels encore difficiles à quantifier », s’est désolée Mme Roy-Laroche.

« La perte de personnes chères, nombreuses et dans la fleur de l’âge, a marqué profondément notre communauté, a-t-elle exposé. Enfin, le déversement de six millions de litres de pétrole brut, dont 100 000 litres ont atteint le lac et la rivière, ont eu des répercussions catastrophiques, dont les dégâts prendront des années à disparaître. »

 

Un avenir à rebâtir

 

Se tournant vers l’avenir de sa communauté, la mairesse a continué sur une note plus positive. « Ce que je souhaite profondément, c’est que nos citoyens conservent cet espoir et cette volonté de reconstruire la ville. Je veux qu’ils gardent cette confiance qu’ils ont présentement malgré les embûches et les difficultés. Tout ce que je peux souhaiter, c’est qu’ensemble, nous demeurions solidaires vis-à-vis l’énorme tâche qui nous attend encore durant quelques années », a-t-elle partagé lors de la seule conférence de presse qu’elle donnera pendant la période de commémoration.

Depuis le début de la reconstruction, la Ville a donné beaucoup de latitude aux citoyens. « La communauté a été invitée à définir sa vision d’avenir. Une telle démarche, c’est aussi du jamais vu au Québec. À notre manière, nous avons écrit l’histoire en donnant une page blanche à nos citoyens », a-t-elle soutenu.

Malgré la solidarité apparente, elle s’inquiète pour la santé de ses concitoyens. Elle remarque un épuisement dû aux événements et au travail effectué jusqu’à maintenant et à celui qu’il reste à accomplir.

 

Du jamais vu

 

Mme Roy-Laroche en a finalement profité pour lancer un message aux paliers gouvernementaux supérieurs. « Depuis le début de la reconstruction, notre objectif était de réaliser les travaux rapidement. Malheureusement, nous nous sommes butés à tellement d’embûches que nous ne pouvons pas aller à la vitesse et au rythme prévus », a déploré Mme Roy-Laroche.

« Les programmes, tant au fédéral qu’au provincial, ne tiennent pas compte de ce que l’on vit à Lac-Mégantic, car il s’agit d’une situation jamais vue, a-t-elle ajouté. Nous pourrions choisir de nous révolter, mais nous avons décidé de continuer à travailler avec nos partenaires pour trouver des solutions. »

 

Une période de recueillement

 

Les 5 et 6 juillet, des activités de commémorations de la tragédie du 6 juillet 2013 ont été organisées par la Ville de Lac-Mégantic. La mairesse Colette Roy-Laroche souhaite que les citoyens utilisent cette occasion afin de faire la paix avec les événements tragiques. « Ce sera difficile, mais nous pourrons nous réconforter ensemble. Après cette étape, nous pourrons continuer plus sereinement. Faire la paix est nécessaire », a-t-elle affirmé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires