Deux nouveaux joueurs s’amènent chez l’Isothermic

HOCKEY. L’Isothermic de Thetford Mines a complété une transaction impliquant quatre joueurs avec le Blizzard Cloutier Nord Sud de Trois-Rivières. L’organisation a acquis les services de Tommy Bolduc et de Mykel-Joey Lévesque en retour de Gabriel Boutin-Gagnon et d’Alexandre Beauregard.

La réputation de Tommy Bolduc n’est plus à faire dans la Ligue nord-américaine où il est reconnu comme un des hommes forts du circuit. D’ailleurs, l’entraîneur-chef de l’Isothermic, Bobby Baril, ne tarit pas d’éloges à l’endroit de son nouveau protégé. « À la suite du départ de Joël Thériault, il nous fallait un joueur capable d’affronter les meilleurs bagarreurs des autres équipes. Tommy est en mesure d’y aller contre n’importe qui et n’importe quand. Je me rappelle que Joël m’a déjà dit de Tommy qu’il était un adversaire difficile à affronter », d’expliquer Baril.

Tout en comblant un besoin au niveau de la robustesse, l’arrivée de Bolduc lui permettra également d’évoluer avec son frère Kevin qui porte déjà les couleurs de l’Isothermic. Quant à l’acquisition de Mykel-Joey Lévesque, elle s’inscrit dans une volonté de développement, selon Bobby Baril. « Mykel-Joey est encore jeune. C’est un joueur qui nous a dérangé en séries l’an dernier, capable d’être robuste et qui va continuer à se développer ».

Selon l’entraîneur thetfordois, l’arrivée de Philippe Pépin et de l’ajout de Lévesque permettaient de sacrifier Boutin-Gagnon puisque les deux pourront abattre la besogne qu’effectuait Boutin-Gagnon, tandis que la présence d’ailiers gauches robustes comme Losier et Villemaire faisait en sorte qu’il n’y avait pas de place pour Beauregard.

Deux derniers tests

Avec encore deux rencontres préparatoires avant l’ouverture de la campagne, l’état-major de l’Isothermic en profitera pour évaluer certains joueurs ce week-end, alors que l’équipe disputera une série aller-retour contre le Cool-FM de Saint-Georges. « Il y aura plus de vétérans en uniforme cette fin de semaine, mais nous continuerons à observer certains joueurs. C’est une dernière chance pour quelques-uns de tenter de nous impressionner », de mentionner Bobby Baril. (JHS)

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des