Une petite victoire pour la région

Une petite victoire pour la région
Marie-Eve Mercier

THETFORD. Le conseil des maires de la MRC des Appalaches sera appelé, au cours des prochaines semaines, à se pencher sur la structure actuelle de la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE).

Le gouvernement du Québec accordera dorénavant aux MRC des compétences en matière de développement économique local et de soutien en entrepreneuriat. Celles-ci n’auront toutefois pas l’obligation de déléguer à un centre local de développement (CLD) l’exercice de cette compétence.

«Nous avions demandé au ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, de nous permettre de choisir notre structure. Si nous avons une organisation qui fonctionne très bien chez nous et si c’est la clé de notre succès, nous voulons la conserver. Nous ne voulions pas un modèle imposé par le gouvernement», a mentionné la directrice générale de la MRC des Appalaches, Marie-Eve Mercier.

Cette dernière précise cependant que ce sont les élus qui siègent à la table du conseil qui devront faire des choix dans le cadre de la préparation du prochain budget. «Actuellement, toutes les possibilités sont sur la table. Il y a quand même 60 % du budget pour la SDE qui sera coupé. Il va falloir analyser la situation en profondeur.»

Par contre, Mme Mercier ne s’attend pas à ce qu’il y ait beaucoup de changements au cours des 12 prochains mois. «Le gouvernement nous laisse le choix, alors nous aurons à réfléchir sur la structure qui nous convient le mieux en tant que MRC. Aussi, notons qu’il s’agit d’un pacte fiscal transitoire pour un an. Nous aurons comme mandat de faire plus avec moins au cours de la prochaine année.»

La directrice générale de la MRC est d’avis qu’une structure destinée au développement économique est nécessaire dans la région. «Les entrepreneurs ont déjà l’habitude de contacter la SDE pour obtenir un soutien. Peu importe le nom de la structure, il faut qu’il y en ait une pour répondre à leurs besoins.»

Une bonne nouvelle aux yeux du maire

Marc-Alexandre Brousseau se réjouit que la MRC des Appalaches n’ait pas l’obligation d’abolir la SDE. «Je trouvais que la position gouvernementale était extrêmement contradictoire. Nous créons ces structures-là en disant que c’est un premier pas vers des gouvernements de proximité, mais on ne leur laisse pas le choix de décider comment ils veulent organiser leur développement économique. Ça ne tenait pas la route.»

Concernant les coupures de 300 millions $ pour les municipalités dans le cadre du pacte fiscal transitoire, M. Brousseau estime que la situation n’est pas très joyeuse. «Pour la Ville de Thetford Mines, cela représente environ 500 000 $ en coupures. C’est un montant très important. Nous avons beau dire que nous ne voulons pas augmenter les taxes ou couper dans les services, mais l’argent ne s’invente pas. Nous chercherons tout de même à limiter le plus possible l’impact sur le compte de taxes.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires