Le manque de connaissances parmi les causes retenues

Le manque de connaissances parmi les causes retenues
Voici l'immeuble où le jeune homme a perdu la vie.

THETFORD. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a dévoilé lundi les conclusions de son enquête sur le décès de Jason Paradis survenu, le mercredi 11 juin dernier, au 634 rue Beaumanoir à Thetford Mines.

L’homme de 21 ans se trouvait sur le toit d’un immeuble à condos lorsqu’il a reçu une importante décharge électrique en procédant à l’installation d’une unité de climatisation.

Dans son rapport, la CSST conclut que les connaissances insuffisantes du travailleur quant à l’électricité et aux dangers qui y sont associés l’ont amené à faire un mauvais branchement et à le vérifier alors que l’unité était sous tension. La planification déficiente des travaux de raccordement est également mise en cause.

Le fil des événements

Le jour de l’accident, la victime procédait au placement d’une unité extérieure de climatisation sur un support installé sur la toiture de la résidence. Après avoir finalisé l’installation, il a procédé aux branchements électriques alors que celle-ci était sous tension. Selon la CSST, Jason Paradis a tenté de la démarrer à l’aide d’une télécommande, mais sans succès.

Un collègue qui était sur place entend crier le jeune homme qui lui dit avoir reçu une décharge électrique en touchant la mise à la terre de l’unité. Peu de temps après, ce même collègue interpelle Jason Paradis, mais celui-ci ne répond plus. Les ambulanciers sont appelés sur place et ont transporté le travailleur au centre hospitalier où son décès a été constaté.

À la suite de l’accident, la CSST a exigé à l’employeur Climchauffe et au propriétaire du bâtiment que les travaux de raccordement électrique de l’unité de climatisation soient réalisés par une personne qualifiée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires