Accusé de trafic de stupéfiants : André Blais recouvre sa liberté

Accusé de trafic de stupéfiants : André Blais recouvre sa liberté
Palais de justice de Thetford Mines (Photo : Courrier Frontenac - Archives)

André Blais a recouvré sa liberté le lundi 23 février sous engagement de 1000 $ sans dépôt. L’homme de 44 ans de Disraeli est accusé de deux chefs de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic et d’un chef de possession d’une arme prohibée.

Les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC des Appalaches avaient procédé à son arrestation le 7 février à son domicile de la rue Champagnat après qu’une information de la SQ de Tadoussac leur soit parvenue. Blais était en effet lié à Tony Rodrigue, l’homme intercepté sur la route 138 à la porte de la Côte-Nord alors qu’il avait en sa possession 8 livres de cannabis.

Lors de son arrestation, les policiers ont saisi dans la demeure de Blais 400 grammes de cannabis, de l’huile de cannabis, ainsi que trois armes illégales, dont deux poings américains.

Le Disraelois reviendra en cour au palais de justice de Thetford Mines le 1er mai pour la suite des procédures. Il doit cependant respecter plusieurs conditions, dont celles de demeurer chez lui entre 22 h et 7 h, ne pas fréquenter de vendeur de stupéfiants, ne pas prendre de drogue, ne pas posséder d’arme à feu et ne pas posséder de cellulaire ou téléavertisseur.

À lire: Perquisition dans une résidence de Disraeli

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires