Gare aux cyclistes délinquants et aux automobilistes trop entreprenants

THETFORD. Alors que la saison estivale en est à ses balbutiements, les panneaux de signalisation indiquant «Priorité piétons» sur la piste cyclable ne semblent toujours pas être respectés par la majorité, mettant ainsi en danger cyclistes, piétons et automobilistes.

Le COURRIER FRONTENAC s’est d’ailleurs rendu compte de la situation en observant pendant un peu plus d’une heure le comportement des usagers de la piste cyclable et de la route vis-à-vis la traverse de la rue Bennett. Lors de notre présence, environ un cycliste sur deux (11 sur 21) ne faisait pas son arrêt obligatoire et la majorité des voitures ne ralentissait pas près du passage piétonnier. Les automobilistes n’ont pas l’obligation de ralentir, mais plusieurs d’entre eux allaient à une vitesse bien trop élevée dans ce secteur, comme l’a confirmé celle qui a accompagné le journal, la sergente responsable des affaires publiques et relations communautaires à la Sûreté municipale, Annie Gilbert.

«Nous avons vu quelques automobilistes qui n’ont pas semblé se rendre compte de la signalisation, dont un qui allait visiblement bien trop vite», a-t-elle souligné. Sur place, plusieurs cyclistes faisaient également fi de la présence policière en ne s’arrêtant pas aux arrêts. «Il est évident qu’il y a un manque de connaissance ou de sécurité. Je trouve quand même que la signalisation est très évidente avec les pancartes et les traits jaunes sur la chaussée. Pourtant, quand quelqu’un suit son cours de conduite, il apprend qu’il faut absolument s’arrêter à un "stop"», a ajouté la policière mentionnant qu’il y avait eu de la sensibilisation, l’an dernier, quand les panneaux sont apparus.

Les mêmes affiches présentes à six intersections où il y a une traverse de piste cyclable à Thetford Mines semblent toutefois attirer la confusion depuis leur première installation l’été dernier selon ce que l’on a pu observer sur place et apprendre par le biais des médias sociaux.

Des règles à respecter

Président du Club cycliste de Thetford, Carl Perreault pratique ce sport depuis huit ans. Même si son club s’adonne au vélo sur route seulement, il est bien placé pour comprendre l’importance de respecter la réglementation. «Nous faisons beaucoup de sensibilisation auprès de nos membres, c’est pour leur sécurité. Je ne dis pas que tout le monde respecte les règles à 100 %, mais nous le répétons chaque année», soutient-il. Selon lui, il est toutefois certain que l’attitude de quelques cyclistes, sur la piste ou sur la route, donne mauvaise réputation à ceux pratiquant ce sport.

Quant aux automobilistes, il a pu voir une légère amélioration au cours des années. «Cependant, plusieurs ne nous aimeront jamais et n’ont pas envie de partager la route avec nous. Je dirais que c’est plus la minorité, soit 10 à 15 % des conducteurs qui sont comme ça», précise-t-il.

Pour le vice-président du club, Louis Pinette, il existe deux gammes de cyclistes. «Il y a ceux qui utilisent la piste cyclable et ceux qui font uniquement de la route. Sur la route, nous savons qu’il y a plusieurs choses à respecter. Sur la piste cyclable, ce sont les règles du tronçon et comme ce n’est pas une véritable route, certains peuvent oublier qu’il y a des règles, croit-il. Je pense qu’il y a beaucoup de gens, chez des cyclistes et des automobilistes, qui ne savent pas qu’il y a un code de la route à respecter pour les vélos.»

La règle à suivre face à cette signalisation

Ce panneau signifie que la priorité va à l’individu qui y est engagé en premier lieu. Ceci signifie pour les automobilistes qu’à la vue de cette traverse, ils se doivent de ralentir. Dans le cas où un piéton, un cycliste ou tout autre usager de la piste cyclable est en train de traverser la rue, le conducteur d’un véhicule se doit d’arrêter complètement. Cependant, si personne n’est engagé dans la traverse, les véhicules n’ont pas à s’immobiliser. Il est simplement demandé à ces derniers de ralentir et de rester vigilant.

Dans le cas des utilisateurs de la piste cyclable, ils doivent s’arrêter complètement avant d’entreprendre la traverse piétonnière. Une fois qu’ils constatent qu’il n’y a aucun danger d’un côté comme de l’autre, ils peuvent s’engager dans la traverse et c’est alors que les véhicules doivent absolument s’immobiliser. Par contre, si des automobiles circulent, tant les piétons, les cyclistes, les coureurs et autres doivent attendre que le passage se libère et soit sécuritaire. 

Dans les prochains jours, la Sûreté municipale procèdera à une opération surveillance dans le but de sensibiliser les usagers de la piste cyclable. Ceux qui ne s’arrêteront pas convenablement aux panneaux d’arrêt seront passibles d’une amende de 76 $ en vertu de l’article 157.2 (c)(a) «ne pas s’être conformé à un signal d’arrêt».

À lire:

Les usagers de la route et de la piste cyclable appelés à la vigilance

 

Nouvelle signalisation aux abords de la piste cyclable

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des