Un revers à saveur amère

Un revers à saveur amère
Filons du Cégep de Thetford

Dans un affrontement qualifié de bizarre par l’entraîneur-chef Diego Ratelle, les Filons du Cégep de Thetford ont baissé pavillon 21-3 devant les Diablos à Trois-Rivières. Il s’agissait d’un deuxième revers consécutif pour la formation thetfordoise dont la fiche est d’une victoire et de deux défaites.

À leur première séquence de jeu, les Filons ont traversé le terrain et capitalisé sur cette avancée avec un placement de Maxim Malenfant. En avance 3 à 0, les Filons ont vu les Diablos profiter de leur première séquence de jeux pour y aller d’un majeur qu’ils ont transformé pour prendre les devants 7-3. À la demie, les Diablos menaient 10-3.

Offensivement, le quart-arrière Antoine Marcoux a réussi 10 passes pour des gains aériens de 125 verges. Il a été victime d’une interception. Justin Côté et Laurent Gagné se sont partagé la tâche au quatrième quart. Lucas Veluire revendique quant à lui des gains de 60 verges en quatre réceptions.

Défensivement, Mathieu Lambert a fait de l’excellent travail. Il a réussi 5 plaqués en solo et un plaqué assisté, dont un pour pertes. Jaures Goké a contribué avec 5 plaqués solos et 2 plaqués assistés, dont un pour pertes lui aussi.

Les spectateurs présents au match ont assisté à une première dans la carrière de l’entraîneur Ratelle puisqu’immédiatement après la rencontre, avant même de quitter le terrain, il a invité sa troupe à un exercice de cardio. Les Filons ont dû s’astreindre à quelques dizaines de largeurs de terrain.

Ratelle et son équipe d’entraîneurs se posaient plusieurs questions après la défaite. «D’où provient le problème? Les gars ne respectent pas l’adversaire? Ils croyaient que ce serait facile ? Ils ont sous-estimé les Diablos?» Autant de questions auxquelles l’équipe tentera de trouver des réponses cette semaine en préparation de l’affrontement contre les Condors du Cégep Beauce-Appalaches, samedi prochain, à St-Georges.

Diego Ratelle croyait pourtant que le revers contre les Nordiques de Lionel-Groulx allait fouetter les siens. «Ça n’a pas eu l’effet escompté», a-t-il déploré.

L’entraîneur-chef doit composer avec une équipe très jeune, comptant peu de vétérans. De plus, neuf joueurs n’ont pas endossé l’uniforme à Trois-Rivières en raison de blessures. Trois autres étaient sur les lignes de côté et ne devaient être envoyés dans la mêlée qu’in extremis.

«Cette situation nous oblige à confier des responsabilités à des joueurs qui ne devraient pas devoir assumer ces charges. Ce qui occasionne de la fatigue supplémentaire.»

Le revers contre les Diablos aura-t-il l’effet d’un coup de fouet? La réponse samedi prochain…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires