L’Assurancia traverse une période creuse

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia traverse une période creuse
Jean-Michel Daoust a inscrit ses deux premiers buts de la saison dans la victoire face aux Draveurs.

Pour une deuxième fin de semaine, l’Assurancia a essuyé deux défaites portant à quatre son nombre de revers consécutifs. Après sa défaite humiliante de 5-2 contre les Prédateurs de Laval, vendredi dernier, la formation thetfordoise affrontait les 3L à Rivière-du-Loup samedi, mais l’air du Bas-Saint-Laurent n’a rien changé puisqu’elle est revenue avec une défaite de 4-3 dans ses bagages.

Serge Cadorette, qui prenait place derrière le banc en raison de la suspension de deux matchs imposée à l’entraîneur Bobby Baril à la suite des événements survenus à Saint-Georges la semaine précédente, s’attendait à plus des joueurs. «À la suite de notre défaite contre Laval, je m’attendais qu’on sorte très fort. On l’a fait dans les premières minutes, mais après ça, on a ralenti. On a pris leur momentum et on a laissé aller», a mentionné le vice-président des opérations hockey.

L’Assurancia, qui peine constamment à conserver des avances, a été incapable de le faire à deux reprises dans cette rencontre à la suite des buts de Jean-Michel Daoust en première et de Sébastien Courcelles en deuxième. Étienne Archambault a marqué deux fois en troisième et son second avec sept minutes au cadran a brisé l’égalité de 3-3. «On n’a pas mal joué. On est venu près de gagner, mais ça n’a pas suffi. Il faut se remettre à gagner rapidement», a souligné l’attaquant Simon Gamache qui a préparé les deux premiers buts du match.

Une deuxième à domicile

Vendredi contre les Prédateurs de Laval, l’Assurancia s’est incliné 5-2 devant ses partisans dans un spectacle qui ne valait pas le coût du billet d’entrée. L’attaquant Maxime Lecours ne s’est pas gêné pour le dire. «Dans l’ensemble, on n’est vraiment pas satisfaits de notre partie. On n’avait pas de cohésion, pas d’attitude. Je crois qu’on n’était pas prêts pour jouer ce match-là.»

Lorsque Sébastien Courcelles a créé l’égalité au milieu du deuxième engagement, on aurait pu croire que l’Assurancia pouvait renverser la vapeur, mais il en a été tout autrement. Les Prédateurs ont ajouté deux buts en trois minutes et ont pu protéger leur avance par la suite.

En début de troisième, l’Assurancia a gaspillé un double avantage numérique de 76 secondes qui aurait pu relancer l’équipe. «Quand on dit qu’il faut être opportuniste à cinq contre trois, il faut être capable de marquer le gros but, mais on ne l’a pas fait», mentionnait Maxime Lecours qui souhaitait que lui et les siens se reprennent contre Rivière-du-Loup, mais son vœu ne s’est pas réalisé.

Quatrième place menacée

Toujours positionnée au quatrième rang du classement, l’Assurancia voit son avance fondre à vue d’œil ne détenant maintenant que seulement deux et trois points de priorité sur ses plus proches poursuivants, les Prédateurs de Laval et les 3L de Rivière-du-Loup.

D’ailleurs, l’Assurancia recevra vendredi les 3L dans ce qui sera son unique match de la fin de semaine. «Ce sera notre chance de nous reprendre», d’affirmer Serge Cadorette qui ne veut plus voir de matchs comme les deux derniers disputés à domicile. Lors de leur passage précédent à Thetford Mines, les 3L avaient signé une victoire de 7-4 qui coïncidait avec le match d’ouverture de l’Assurancia.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des