Récupération Frontenac continue de se démarquer

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Récupération Frontenac continue de se démarquer
Posant sur la passerelle à côté du nouvel équipement

Récupération Frontenac est  l’un des cinq centres de tri de la province à avoir été choisi Éco Entreprises Québec (ÉEQ) pour  un projet pilote d’expérimentation visant à trouver une solution pour 100 % du verre issu de la collecte sélective grâce à l’ajout d’équipements dans le cadre de la mise en œuvre du plan Verre. 

Ce projet a nécessité un investissement total d’un million $ de la part d’ÉEQ (562 854 $) et de Récupération Frontenac (461 958 $) et l’embauche de trois nouveaux employés. La machinerie installée à l’intérieur du bâtiment de l’entreprise située sur la rue Monfette Ouest sera testée sur une période de 15 mois.

Rassemblant pour la première fois tri et nettoyage dans un seul et même système de traitement du verre, la technologie développée par Krysteline Technologies et les équipements connexes installés par Machinex permettront aux centres de tri de produire sur place un verre de grande qualité répondant aux besoins des conditionneurs et des recycleurs.

«Nous avons décidé d’attaquer le défi du verre parce que nous avons fait le constat que la qualité sortant de nos centres de tri n’était pas suffisante pour être intéressante sur le marché. L’industrie du recyclage n’est pas de la gestion de déchets, mais une industrie manufacturière, donc il faut créer un potentiel pour chaque matière que nous mettons dans le bac de récupération. Comme nous avions très peu de revenus pour le verre, nous avons décidé d’y aller en mode solution», a expliqué Maryse Vermette, présidente-directrice générale d’ÉEQ.

Un bel honneur pour Récupération Frontenac

Au total, 18 centres de tri étaient en lice afin d’accueillir ce projet-pilote, donc pour Récupération Frontenac, il s’agit d’une réussite d’avoir été choisie parmi les cinq. Cela lui permettra notamment de contribuer au développement économique d’une autre manière.

«En améliorant grandement la qualité du verre traité et en le transformant, les nouveaux équipements vont nous permettre de créer des partenariats avec des entreprises locales et de développer de nouveaux marchés d’écomatériaux issus du verre recyclé», a souligné le directeur général de Récupération Frontenac, Junior St-Cyr.

Dans les premiers temps, le verre sera utilisé sous forme d’abrasifs pour le nettoyage au jet, pour la filtration d’eau de piscine et pour des usages horticoles, mais l’objectif est qu’il permette éventuellement beaucoup plus d’utilisations.

6,7 millions $ en investissements

Annoncé en janvier 2016, le plan Verre l’innovation d’ÉEQ prévoit, notamment, des investissements de 6,7 M$ pour la modernisation de centres de tri du Québec. Outre Récupération Frontenac, les entreprises participantes sont la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie, à Grande-Rivière, EBI Environnement inc., à Saint-Paul (Lanaudière), le Centre de tri de Québec, exploité par Société VIA (Capitale-Nationale) et Tricentris – tri, transformation, sensibilisation, à Terrebonne (Lanaudière).

À eux seuls, ces cinq centres de tri traitent environ 25% de tous les contenants de verre que les Québécois placent dans leur bac de récupération.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des