Laurent Lessard encore en réflexion quant à son avenir

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Laurent Lessard encore en réflexion quant à son avenir
Laurent Lessard (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

À l’approche des élections, le député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, se dit toujours en réflexion à savoir s’il briguera un sixième mandat pour le Parti libéral du Québec.

«Est-ce que j’ai confirmé mon retour? La réponse est non. Je disais à la blague qu’à force d’être en réflexion, j’ai fini par y penser», a répondu le député lorsque questionné à ce sujet lundi dernier.

Il a toutefois ajouté qu’il se prononcerait dans les prochaines semaines. «Ma réflexion est près de se terminer.»

M. Lessard fêtait le 14 avril ses 15 ans à l’Assemblée nationale. «De l’ensemble des députés élus pour la première fois en 2003, environ cinq toutes formations confondues sont encore présents», a-t-il souligné.

Fonds de diversification

Le député et ministre de l’Agriculture a aussi précisé qu’une annonce officielle serait bientôt faite concernant le fonds de diversification de la MRC des Appalaches. «J’avais des engagements, mais par expérience, tu dis regarde ça prend un écrit et le meilleur écrit c’était dans le budget. Dans les prochaines semaines, il reste à annoncer les modalités. Je tiens à le dire, c’est un fonds aux entreprises et aux organismes. J’ai été critiqué pour ça de la part du préfet de la MRC des Appalaches et du maire de Thetford Mines, mais je l’accepte. On a perdu une mine qui engageait bien des gens et qui donnait des contrats à beaucoup de sous-traitants. On a perdu des employés et des entreprises, alors ce que je voulais, c’était le rétablissement des entreprises», a expliqué M. Lessard.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
Daniel Richard
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Richard
Invité
Daniel Richard

… être en réflexion sur la suite des choses au bout de 15 ans en poste signifie parfois que la décision est prise mais, pas encore formulée et encore moins acceptée, surtout dans un contexte où les «amis» des deux côtés du parquet de l’Assemblée sont pratiquement tous partis.

En passant, félicitations pour le fonds destinés aux entreprises et aux organismes… et, à 1 200 kilomètres de distance, je crois quele maire et le préfet ont reçu là une leçon de «real politik 101»… jamais trop tard pour apprendre. Bonne continuation, quelque soit le choix.