Une deuxième moitié de saison sous le signe de l’optimisme pour les Filons hockey

Communiqué
Une deuxième moitié de saison sous le signe de l’optimisme pour les Filons hockey
L’équipe se retrouve à seulement quatre points du deuxième rang à la mi-saison. (Photo : gracieuseté – Claude Mainville)

Après avoir surpris en première moitié de calendrier, les Filons du Cégep de Thetford espèrent être en mesure de poursuivre leur progression alors que les activités reprendront, cette fin de semaine, dans la ligue collégiale de hockey.

Malgré la présence de 17 nouveaux-venus en début de saison, la troupe dirigée par Nicolas Boucher a impressionné avec une récolte de 30 points, ce qui la laisse à quatre points seulement du deuxième rang du classement. L’expérience acquise et la confiance gagnée depuis le match d’ouverture permettent d’entrevoir la deuxième moitié avec optimisme.

Il faut se rappeler que les Filons alignent l’une des plus jeunes équipes du circuit et qu’un certain temps d’acclimatation était nécessaire. C’est d’ailleurs ce qui fait dire à coach Boucher que son club a bien réagi. «On s’est bien comportés. Les gars ont eu une bonne attitude et ont fourni un bel effort. Dans l’ensemble, je suis satisfait de l’évolution en général. On a joué à la hauteur contre des équipes à maturité et on a été compétitif».

Bien qu’il se refuse à fixer un objectif en termes de position au classement ou de nombre de points d’ici la fin de la campagne, Nicolas Boucher n’en a pas moins son idée sur la suite des choses.

«On va réviser ce qu’on a bien fait et ce qu’on a moins bien fait jusqu’à maintenant. Nous allons travailler à maintenir ce qui va bien et à améliorer les autres facettes. Il faut être meilleur sans la rondelle et être en mesure d’exécuter plus rapidement. J’aimerais qu’on joue mieux dans notre territoire et avoir une meilleure transition», de déclarer le pilote thetfordois.
S’il se dit confiant en vue de la deuxième moitié de saison et des séries, Nicolas Boucher rappelle que ce sont les joueurs qui ont leur sort entre leurs mains. «Ultimement, ce sont les joueurs qui vont décider jusqu’où ils sont prêts à aller, mais j’ai confiance qu’ils embarquent dans le projet. On veut jouer les trouble-fêtes et être l’équipe qui dérangera les autres. Pour ce faire, il faudra connaître nos meilleurs moments quand ce sera le temps et compter sur un esprit d’équipe solide. J’ai confiance en l’équipe, mais je ne contrôle pas les résultats. Ce sera à chacun de fournir un effort maximal pour espérer avoir du succès», conclut Boucher.

L’équipe reprendra l’action dès vendredi en visitant les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. Il s’agit d’une rencontre initialement prévue au calendrier le 27 janvier, mais qui a été devancée.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des