Le taux de suicide demeure élevé en Chaudière-Appalaches

Communiqué
Le taux de suicide demeure élevé en Chaudière-Appalaches
(Photo : depositphotos.com)

Le suicide demeure une préoccupation majeure en Chaudière-Appalaches, étant encore aujourd’hui une cause importante de décès prématuré et évitable.

Avec 18,3 suicides par 100 000 personnes pour 2011-2015, le taux de suicide dans la région demeure stable et significativement plus élevé que celui de l’ensemble du Québec (13,8 par 100 000). Ce taux représente en moyenne 76 décès par suicide par année dans la région. Il est trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes alors que six décès par suicide sur dix sont des hommes de 35 ans et plus. Dans la MRC des Appalaches, le taux de 23,2 est plus élevé que la moyenne régionale.

Le suicide représente un coût social important. Il est donc essentiel de poursuivre les efforts entrepris puisque chaque décès par suicide entraîne son lot de souffrance et de conséquences pour les proches et l’ensemble de la société. En Chaudière-Appalaches, de multiples actions sont mises de l’avant pour prévenir le suicide :

• 800 sentinelles en prévention du suicide actives en Chaudière-Appalaches;
• 10 000 verrous de pontet pour sécuriser les armes à feu distribués gratuitement;
• Partenariat étroit avec l’UPA pour prévenir la détresse chez les producteurs agricoles;
• Des centaines d’intervenants sociaux formés pour intervenir auprès de la personne suicidaire selon les meilleures pratiques ou pour intervenir spécifiquement auprès des hommes;
• Plan d’action régional 2017-2020 pour réduire le suicide;
• Plusieurs activités dans la communauté en promotion de la bonne santé mentale et en prévention du suicide.

Enfin, d’autres organismes existent : les centres d’écoute et les ressources d’aide pour les hommes, les programmes d’aide aux employés, Tel-jeunes au téléphone ou par texto, les sentinelles dans le milieu de travail, etc.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des