Davantage de nids-de-poule à prévoir

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Davantage de nids-de-poule à prévoir
De nombreux nids-de-poule, entre autres sur la rue Turcotte Est, donnent du fil à retordre aux automobilistes. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La saison des nids-de-poule bat déjà son plein en raison des multiples périodes de gel et de dégel qui ont contribué à accentuer ce phénomène sur le réseau routier.

Deux équipes du Service des travaux publics de la Ville de Thetford sont attitrés à cette tâche depuis environ deux semaines. Celles-ci devaient utiliser du pavage froid, mais auront accès à compter de cette semaine à de l’asphalte chaud considéré comme étant plus efficace.

Selon le directeur général, Olivier Grondin, il faudra s’attendre à une hausse des nids-de-poule cette année. «Nous sortons d’une saison exceptionnelle, d’autant plus que notre réseau prend de l’âge également. Nous sommes conscients que les sous-sols ont écopé. Il y a de l’usure. Ça n’a pas vraiment gelé cet hiver aux abords des rues, et ce, malgré le froid. Il y a eu rapidement un couvert de neige ce qui fait en sorte que cela entraîne davantage de mouvance et beaucoup d’eau a pénétré nos sols par les fissures.»

La mairesse suppléante et conseillère municipale, Hélène Martin, souhaite d’ailleurs la collaboration des citoyens. «Il ne faut pas se le cacher, tant que nos routes n’auront pas été sécurisées, il faut que tout le monde fasse sa part de ce côté-là. Nous demandons aux gens d’être patients, prudents et respectueux. Nous prenons la situation au sérieux.»

Des coûts importants

Pour colmater les nombreux nids-de-poule, la Ville de Thetford Mines prévoit dépenser au-delà de 200 000 $ cette année. Des montants supplémentaires ont même été accordés. «Ils nous permettront de paver des tronçons de route sur une plus grande longueur. Actuellement, nous réparons chaque trou individuellement, alors que les budgets consentis assureront une pérennité et une durabilité plus importante», a expliqué M. Grondin.

Il a ajouté que le conseil municipal doit bientôt prendre position quant à la location, pour une deuxième fois, d’un équipement spécialisé dans le but d’accélérer les interventions et de localiser les endroits les plus critiques. «Nous parlons ici de nos artères prioritaires en premier lieu. Cet équipement, nous l’obtiendrons pour une période de cinq jours. Nous évaluons les coûts à 25 000 $.»

La période intensive de colmatage des nids-de-poule devrait se poursuivre jusqu’à la mi-mai. Les citoyens sont toujours invités à utiliser l’application mobile Voilà! pour signaler les secteurs les plus problématiques.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
Daniel Fournier
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Fournier
Invité
Daniel Fournier

2 équipes pour toute la ville, cest incroyable. Ils devraient avoir finit pour Noel. La réputation davoir les pires rues de la Province va continuer…