On se sucre le bec au centre-ville!

Par Rosalie Grenier
On se sucre le bec au centre-ville!
Marie-Joëlle Fradette, Mayson Tardif et Jade Turcotte ont apprécié la tire sur la neige. (Photo : Courrier Frontenac – Rosalie Grenier)

Près de 2000 personnes se sont réunies, le samedi 6 avril, pour la troisième édition de la Cabane à sucre urbaine, un événement organisé par Héritage centre-ville.

«Nous avons eu une très grosse foule aujourd’hui. Nous avons manqué de bouffe, ce qui est presque une première. L’organisation a très bien été, les gens sont contents. Tout est merveilleux pour nous quand les participants sont satisfaits», a souligné Cassy Lachance, coordonnatrice d’Héritage centre-ville.

Plusieurs activités gratuites étaient mises à la disposition des participants, notamment des tours de calèche, des jeux gonflables et un concours de bûcherons pour les plus petits. La population a aussi eu droit aux prestations musicales du groupe Steven & Steeven, une formation bien connue dans la région, suivie de MC12, qui ont rendu l’ambiance encore plus festive.

Un événement gourmand

Plusieurs restaurateurs étaient aussi sur place afin de faire connaître leurs spécialités tout en intégrant l’élément indispensable de la journée : l’érable.

La Boutique Chez Mes Roses était présente pour offrir des saucisses et des desserts sucrés. Le Rouge Poisson était de la partie pour servir plusieurs mets à base de poisson tout en intégrant quelques éléments sucrés. Le Maudit Français proposait aux participants des bouchées classiques dans une formule réinventée. La Fredaine offrait des plats typiquement indiens, mais aussi des versions québécoises alliant le sirop d’érable. Un kiosque de barbe à papa a également fait fureur toute la journée.

Finalement, Appalaches Nature, l’un des commanditaires officiels de la journée, était sur place afin de faire déguster à tous de la tire d’érable.

Un coup de pouce du Cégep de Thetford

Grâce à un partenariat avec le Cégep de Thetford, Héritage centre-ville a bénéficié d’une aide supplémentaire de la part d’un étudiant stagiaire, Teddy Bodock. En effet, celui-ci a participé à l’organisation de la journée et a pu assister Cassy Lachance, tout en se familiarisant avec le travail relié à la gestion d’événements.

«Avec ce stage, il a pu se plonger là-dedans, avec tous les petits détails que cela comporte. Je crois qu’il a aimé son expérience», a conclu Cassy Lachance qui s’est dit satisfaite des retombées et de la participation de la population.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des