Choisir le type de moteur hydraulique adapté à vos applications : comment ça marche?

Choisir le type de moteur hydraulique adapté à vos applications : comment ça marche?

L’idéal dans la conception d’un système hydraulique est d’adapter l’efficacité globale à la performance attendue de l’application. Pour ce faire, le concepteur doit d’abord faire correspondre le moteur hydraulique, puis la pompe, à une attente de performance spécifique du système. Qu’il s’agisse de faire quelque chose dans un délai précis ou de manipuler une charge donnée, optez pour les services d’un professionnel en moteur hydraulique. Il faut noter cependant que la conception de l’ensemble du système change en fonction du moteur choisi.

Le moteur hydraulique : fonctionnement

Un moteur hydraulique est un actionneur hydraulique qui, lorsqu’il est correctement raccordé à un système hydraulique, produit un actionnement rotatif. Cela peut être unidirectionnel ou bidirectionnel selon la conception du système. La conception des moteurs est semblable à celle des pompes uniquement lorsqu’une pompe est actionnée en rotation pour faire sortir le fluide hydraulique de l’unité, alors qu’un moteur prend le débit en lui-même et produit un mouvement de rotation.

Bien choisir le moteur hydraulique : gage de performance

La sélection du moteur hydraulique est la première étape du processus, car les meilleures pratiques de conception de l’application exigent que vous commenciez par la charge requise, puis que vous reveniez au moteur moteur principal, la pompe qui mettra la puissance du fluide dans le moteur sélectionné pour atteindre l’objectif de performance.

Chaque type de moteur hydraulique– engrenage, palette, piston en ligne, piston à axe coudé et piston radial – a un profil de performance spécifique. La première étape consiste donc à connaître les exigences de performance de l’application et le type de moteur qui répond le mieux à l’objectif. Ensuite, il est nécessaire d’évaluer le coût de vos options de moteur ainsi que le degré de complexité que vous souhaitez pour l’ensemble du système.

En fin de compte, tout revient aux attentes de performance de l’application. Certains ont des cycles d’utilisation sévères, tandis que d’autres n’en ont pas. Si, par exemple, vous envisagez de faire fonctionner un moteur hydraulique à faible rendement et plus léger dans une application à cycle de service plus élevé, la durée de vie du moteur sera inférieure à celle d’un moteur à cycle de service plus élevé qui est conçu pour fonctionner dans ces types d’environnements. Il est important de comprendre quelles sont les pressions et les débits de fonctionnement requis pour que le moteur choisi réponde aux attentes de performance de l’application.

Chaque type de moteur hydraulique a son propre ensemble d’applications où ils sont un meilleur choix que les autres. Par exemple, si un petit motoréducteur conçu pour fonctionner à une pression maximale de 3 000 lb/po2 et à un régime de 1 000 tr/min est utilisé dans une application qui exige qu’il fonctionne constamment à 3 000 lb/po2 et à 1 000 tr/min, le moteur tournera dans un état de surcontrainte « en coin » et aura une durée de vie réduite. Et ce, même si techniquement il est dans ses capacités nominales.

Le meilleur choix de moteur serait un moteur avec des valeurs nominales plus élevées qui vivront plus longtemps dans l’application. Il est vrai qu’il en coûte plus cher d’opter pour un moteur de puissance nominale supérieure. La décision finale dépendra toujours de ce qui est requis en termes de performance de l’application et de durée de vie du moteur par rapport à l’endroit où vous voulez être avec le coût.

 

Pour tous vos projets, il est toujours mieux de faire appel à un professionnel en moteur hydraulique pour éviter les faux pas. Avec les conseils d’un professionnel, vous serez plus à même de gérer votre business sans avoir à vous soucier de vos machines hydrauliques.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des