Et de 7 pour Sébastien Roy!

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Et de 7 pour Sébastien Roy!
Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite) (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

Le boxeur Sébastien Roy a fait plaisir à ses partisans réunis au Centre Mario Gosselin, samedi soir, en l’emportant par décision unanime contre le Français Mehdi Kasimi. Celui que l’on surnomme la «fierté de Thetford Mines» demeure donc invaincu en sept combats professionnels (7-0, 1 K.-O.).

Les juges ont remis des cartes de 59-55, 59-55 et 60-54 après les six rounds prévus. Kasimi (10-8-2, 1 K.-O.) a tout de même offert une belle opposition malgré la défaite.

«Il m’a donné du fil à retordre, mais je suis vraiment content d’avoir gagné», a réagi Sébastien Roy après le combat.

Il s’agissait d’une première finale pour le boxeur thetfordois et le fait que ce gala était présenté dans sa ville, devant une foule nombreuse, ajoutait certainement à la pression de performer.

«Toute la journée, j’étais dans ma bulle. Je crois que c’est le combat où j’ai été le plus stressé dans ma carrière», a-t-il avoué.

Lors de la conférence de presse d’avant-gala, Kasimi avait apporté un peu de piquant à la confrontation en traitant Sébastien de «petit chat» et en lui promettant de lui passer le K.-O. Il avait récidivé lors de la pesée en offrant un tableau présentant la fiche de Sébastien avec une défaite.

«Il ne faut pas se le cacher, ça nous joue dans la tête, mais ça ne m’a pas dérangé, je sais ce qu’est la boxe. Ça fait partie du sport et c’est pour vendre le spectacle», a affirmé le vainqueur.

Le boxeur ne sait pas encore quand il remontera sur le ring, mais il croit que son prochain combat pourrait avoir lieu quelque part à l’automne.

Dans les autres affrontements, Nurzat Sabirov (10-0, 9 K.-O.) a passé le K.-O. et a ainsi infligé sa première défaite au Hongrois Laszlo Toth. (7-1, 1 K.-O.).

Sadriddin Akhmedov (9-0, 8 K.-O.) l’a facilement emporté par TKO contre le Mexicain Daniel Vega Cota (14-4-1, 11 K.-O.).

Artem Oganesyan (10-0, 8 K.-O.) a aussi eu le dessus par TKO, au deuxième round, contre l’Argentin Ramon Rodrigo Maizares (8-5).

Le boxeur de Québec, Lexson Mathieu (5-0, 4 K.-O.), s’est rendu au bout pour la première fois de sa jeune carrière, mais l’a tout de même emporté par décision unanime contre le coriace Mexicain Jair Sena (8-3-2, 6 K.-O.).

À son deuxième combat professionnel, Avery Martin-Duval (2-0, 2 K.-O.) n’a mis qu’un peu plus de deux minutes pour l’emporter par TKO contre le Mexicain Juan Francisco Ovalle (0-2).

À son premier combat en carrière, Aman Kazankapov (0-0-1) a dû se contenter d’un verdict nul contre le Mexicain Ismael Molina Moreno (2-1-1, 2 K.-O.).

Un dernier tout de piste pour Thomas Chabot dans l’amateur

En finale de la portion amateur, Thomas Chabot l’a emporté contre Matthew Luneau. Le natif de Thetford Mines n’était pas au sommet de sa forme, lui qui a été malade au cours des deux dernières semaines.

Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite)

«Le combat a bien été, mais il y a des choses que j’aurais voulu faire de plus que je n’ai pas faites. Puis, j’ai eu une blessure en raison d’un coup en arrière de la tête. Il y a un tendon qui me faisait mal et ça m’a dérangé. J’aurais aimé montrer ce que je suis capable de faire dans un ring habituellement. La boxe, c’est comme ça, tu ne peux pas être à 100 % tous les jours.»

L’athlète est tout de même heureux du parcours qu’il a eu devant ses partisans. «L’entrée, ça m’a fait chaud au cœur, les gens étaient derrière moi.»

Ce combat revêtait également un caractère spécial puisqu’il s’agissait probablement de son dernier à Thetford Mines dans le volet amateur. Thomas participera bientôt aux qualifications olympiques et peu importe ce qu’il arrivera, il passera professionnel, que ce soit avant ou après Tokyo 2020.

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
0
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire : Et de 7 pour Sébastien Roy! […]