Deux erreurs coulent les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Deux erreurs coulent les Blue Sox
Malgré la défaite à sa fiche, Jonathan Paquet a abaissé sa moyenne de points mérités à 0.84 par match, la meilleure du circuit. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Deux erreurs causées par le soleil en première et troisième manche ont pavé la voie à une victoire 8-0 des Pirates de St-Jean-sur-Richelieu sur les Blue Sox de Thetford, dimanche, devant près de 400 spectateurs réunis au stade Desjardins.

Ce gain permet aux Pirates de rejoindre au premier rang les Blue Sox qui ont cependant deux matchs de moins de disputés. Le pointage n’indique toutefois pas l’allure de la rencontre puisque les visiteurs ont ajouté cinq points à leur dernier tour au bâton.

En revanche, les Sox n’ont pas été en mesure d’inscrire des points quand l’occasion s’est présentée. Ils n’ont réussi que cinq simples contre Jacob Gosselin-Deschênes. «Avec un alignement réduit, on ne peut pas demander des miracles à des joueurs qui n’ont pas beaucoup de volume. Avec un coureur au premier et au deuxième but et aucun retrait, j’aurais pu demander un amorti sacrifice à Sami (Martel), le dernier frappeur qui peut faire vraiment du dommage. J’ai pris la décision de ne pas le faire, mais quand tu regardes le résultat, ça n’aurait pas changé grand-chose», a indiqué l’entraîneur Dominic Bolduc.

Maxime Dumas a cédé les six derniers points en relève de Jonathan Paquet. «C’était pour lui donner quelques manches. De toute façon, on ne s’en allait nulle part et je voulais juste qu’il lance. Il est bon le jeune, ce n’est pas stressant», a avoué l’entraîneur.

Jonathan Paquet a lancé les cinq premières manches et il a été victime des deux premiers points non mérités des visiteurs. «Ç’a été difficile. Quand tu commences avec des coureurs sur les buts, il faut que tu t’ajustes tout de suite. C’est la première fois que je m’essayais de lancer avec seulement cinq jours de repos au lieu des sept ou huit jours habituels. Les deux points sur des balles échappées par le soleil, c’était des jeux faciles, mais une partie comme ça, on s’y attend toujours en saison et on était dû pour en connaitre une», a mentionné le lanceur perdant.

Victoire contre les Cardinaux

Samedi, les Blue Sox ont défait les Cardinaux de St-Jérôme par la marque de 4-1. Les Sox ont inscrit trois points dès la manche initiale sans aucun coup sûr suite à une erreur et la générosité du lanceur James Vardy qui a accordé trois passes gratuites consécutives. «Nous avons eu nos chances et on en a profité. Les gars ont été patients et ç’a été payant», a expliqué l’entraîneur Dany Girard.

Ce dernier a vanté ses jeunes coéquipiers et les réservistes qui apportent beaucoup à l’équipe. «Les gars font de l’excellent travail. On a des réservistes qui viennent nous aider et on est contents qu’ils soient là parce qu’ils font le travail autant en attaque qu’en défensive», de mentionner Dany Girard.

Au monticule, le vétéran Stéphane Pouliot, qui en était à son premier départ de la saison, a été excellent en lançant un match complet. Le seul point alloué a été un ballon-sacrifice en sixième manche. «Ils ont cogné quelques coups solides, mais dans les mains. Tous mes lancers fonctionnaient bien. Je lançais des prises et je prenais souvent les devants dans le compte.»

Le numéro 13 des Blue Sox a déjà une quarantaine de manches lancées cette saison, il est donc plus souvent sur le monticule ce qui explique son succès présent. «C’est pour ça que je vais lancer dans le Bas-St-Laurent afin d’être en mesure de voir de l’action toutes les semaines, ce que je ne peux pas faire avec les Blue Sox en raison des bons artilleurs devant moi. Le volume, c’est le secret du baseball.»

Partager cet article

1
Laisser un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
ALAIN PERRON-GRONDIN
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
ALAIN PERRON-GRONDIN
Invité
ALAIN PERRON-GRONDIN

Dommage aussi que les meilleurs cogneurs des Bleus étaient absents hier avec un lanceur comme frappeur désigné, on a un sérieux problème d’alignement….Partir une auto sans bougies d’allumage ça donne un match sans étincelle, à zéro comme celui d’hier…en espérant que nos alignements soient plus complets surtout devant des Clubs aussi redoutables que celui d’hier….Allez les Bleus !!!