Les Blue Sox mettent fin à leur série de défaites

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Les Blue Sox mettent fin à leur série de défaites
Jérôme Duchesneau a connu un match de quatre coups sûrs en autant de présences, dont son troisième circuit de la saison dans la défaite à Sherbrooke dimanche. (Photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford ont mis fin à une série de cinq défaites de suite dimanche quand ils ont remporté une victoire de 4-3 sur le Big Bill de Coaticook.

Jonathan Paquet, qui une semaine auparavant, avait connu un match difficile contre les Brewers de Montréal, s’est bien repris en limitant l’attaque du Big Bill à six coups sûrs. «C’était le Jonathan Paquet des grands jours. Il lançait fort et il a très bien fait ça», a mentionné l’entraîneur Dominic Bolduc.

Le principal intéressé, qui a remporté une quatrième victoire cette saison, était très satisfait de sa prestation sur la butte. «J’ai eu un peu plus de chance de mon bord pour m’aider. Je voulais rester dans la zone pour ne pas donner trop de buts sur balles. Il y a eu de bonnes claques au champ extérieur, mais la défensive a bien joué et je pouvais leur faire confiance. J’ai lancé plus ma rapide et ma glissante alors qu’habituellement, c’est mon changement de vitesse que j’utilise le plus, mais j’ai eu bien du succès avec ces deux lancers et on y va avec ce qui fonctionne.»

Une victoire qui va faire du bien au moral. «Avec les deux dernières parties où on s’est fait remonter, tout le monde a un peu peur de faire quoi que ce soit. Il faut juste qu’on en colle quelques-unes pour que la confiance revienne», a expliqué l’entraîneur.

Ce dernier a cependant noté un manque d’opportunisme de la part des siens qui ont abandonné dix coureurs sur les sentiers. «On envoie des gars sur les buts, mais on ne sort jamais le gros coup sûr. C’est un peu inquiétant, mais défensivement, on a bien joué.»

Festival offensif

Plus tôt en matinée, les Blue Sox ont perdu une avance de 9-1 pour finalement s’incliner 12-11 devant les Expos de Sherbrooke. «C’était un peu surprenant qu’on mène par un tel pointage avec moi au monticule contre leur meilleur lanceur. J’ai fait ce que je pouvais, mais à un moment donné, le corps ne veut plus répondre», a souligné Dominic Bolduc qui lançait pour la première fois cette saison et qui a quitté après deux frappeurs en fin de cinquième.

Il déplorait les deux défaites encaissées après avoir mené par une bonne différence. «C’est 7-1 jeudi en septième et 9-1 aujourd’hui (dimanche) en quatrième et on perd les deux parties. C’est catastrophique. C’est l’histoire de la saison parce qu’on manque d’effectif tout le temps.»

Défaite crève-cœur

Dans leur premier match du week-end à Shawinigan, les Blue Sox ont laissé filer une avance de 7-1 en fin de septième pour s’avouer vaincu 8-7 grâce à une poussée de sept points des Cascades qui s’est conclue sur un circuit de trois points de Yannick Desbiens.

Le hic, c’est que la balle frappée était hors ligne, mais l’officiel au marbre a maintenu sa décision d’accorder le long coup. Ce qui a soulevé la colère des joueurs de Sox et du lanceur perdant Michel Simard qui n’avait accordé qu’un point et deux coups sûrs dans les six premières manches. «On a joué un super bon match. Michel (Simard) a très bien lancé et même en septième où ça allait encore très bien malgré quelques coups sûrs», a souligné Dany Girard.

Toutefois, il digérait encore mal la décision de l’officiel. «Cette balle n’aurait jamais dû être appelée pour un circuit. C’est inacceptable.» D’ailleurs, plusieurs décisions de l’officiel au marbre ont été contestées par les deux équipes pendant toute la rencontre.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des