Une finale à la limite

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Une finale à la limite
Stéphane Pouliot a produit l’unique point des siens dans le revers de dimanche. (Photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

La finale de la Ligue de baseball majeur du Québec se rendra à la limite à la suite de la victoire de 3-1 des Cascades de Shawinigan sur les Blue Sox de Thetford, dimanche, devant une foule de 420 spectateurs malgré la température incertaine.

Fait inusité, les deux équipes ont remporté leurs trois victoires sur le terrain de l’adversaire. Le match ultime sera disputé dans la Cité de l’énergie, mardi.

Tous les points ont été inscrits en première manche dans ce match qui a débuté avec 20 minutes de retard sur l’horaire prévu. Les visiteurs n’ont pas semblé ébranlés par le revers de la veille et ont cogné quatre coups sûrs qui ont donné leurs trois points.

«Ça m’a pris une manche pour m’ajuster et me rendre compte que la vélocité n’était pas là, mais le champ centre était à un pied de capter la première balle, l’arrêt court à un pied de capter la suivante. Cette manche aurait pu se terminer sur ces balles-là. Après ça, Rusch et moi nous nous sommes livré un bon duel», a relaté Jonathan Paquet qui encaissait un premier revers en séries.

Les Blue Sox ont raté une belle occasion en fin de sixième avec deux coureurs sur les buts et aucun retrait, mais Matthew Rusch, qui lançait avec deux jours de repos pour la deuxième fois de suite, a retiré les trois autres frappeurs à lui faire face.

«Ce coup retenu, il fallait que Jérôme (Duchesneau) le réussisse. J’ai pensé l’enlever parce que ce n’est pas évident de la faire contre un gars comme lui (Rusch), mais il l’a raté », a expliqué Dominic Bolduc.

Par la suite, il y a eu le lancer appelé pour une troisième prise contre Stéphane Pouliot. «Il n’y avait aucune chance que ce soit une prise. C’est le tir le plus bas de la partie qu’il a décidé pour une prise et au pire moment, mais c’est l’un des meilleurs arbitres au marbre et il m’a expliqué qu’il n’était pas certain. C’est une erreur qui fait mal», a ajouté l’entraîneur.

Remontée spectaculaire

Dans le cinquième match disputé samedi à Shawinigan, les Blue Sox ont effacé un retard de cinq points pour finalement l’emporter 8-6. Tirant de l’arrière 6-1 en début cinquième, Stéphane Pouliot a parti le bal avec un circuit de trois points et Douglas Toro a suivi avec un en solo réduisant l’écart à un seul point.

En septième, avec deux coureurs sur les sentiers, ce même Toro a expédié un tir d’Alexandre Janelle-Gagnon, qui venait de relever Luis Munoz, au-delà des limites du terrain. Son deuxième circuit du match a donné l’avance aux siens pour la première fois et du même coup assuré la victoire. «Je me sentais bien et je suis content d’avoir pu aider l’équipe à gagner», a mentionné le héros du match.

Venu en relève à Joey Toupin qui a entrepris le match au monticule, Lucas Serafin a menotté les frappeurs des Cascades en un peu plus de trois manches de travail. «J’étais en forme et j’étais compétitif. J’avais juste envie de gagner ce match-là qu’on a remonté. Quand je suis arrivé, on était un peu en situation difficile, mais on y a cru jusqu’au bout et moi le premier, je savais qu’on était capable de gagner ce match.»

Dominic Bolduc a été impressionné par le travail de son jeune lanceur. «C’est incroyable ce qu’il a fait. C’est plus facile de lancer quand tu tires de l’arrière et on a pris les devants et il a fait tout un travail. Il s’est ramassé à deux reprises avec un compte de 3-0 (trois balles et aucune prise) et il s’en est sorti les deux fois. Pour une recrue, je suis très impressionné.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des