Un doublé pour les Filons basket

Communiqué
Un doublé pour les Filons basket
(Photo : Gracieuseté - Claude Mainville)

La saison de basketball collégial au sein du Réseau du sport étudiant du Québec s’est mise en branle, en fin de semaine dernière, alors que les Filons du Cégep de Thetford accueillaient leurs homologues de Limoilou.

Les porte-couleurs locaux n’ont pas raté leur rentrée puisque les deux formations, féminine et masculine, ont remporté leur duel. Après avoir vu les filles triompher 60 à 29 dans le premier affrontement, les garçons renversaient les Titans par la marque de 94 à 76.

Il s’agit donc de débuts intéressants pour les deux équipes et les nouveaux entraîneurs Alex Katahwa et Jacques Paiement pour lesquels il s’agissait de leur baptême à la barre des Filons féminins et masculins respectivement.

Si elles avaient dû attendre à leur troisième match, l’an dernier, pour inscrire un premier gain, les filles n’ont pas tardé à goûter aux joies de la victoire cette saison en disposant de leurs rivales du Cégep de Limoilou 60 à 29. Menées à l’attaque par Mary-Tracy Cilien qui a inscrit 17 points et par Christine Pierre-Louis qui a brillé en défensive en plus de bien attaquer le panier, les Filons ont trouvé le moyen de l’emporter malgré certaines difficultés dénotées par l’entraîneur.

«Les filles n’ont pas joué au niveau dont elles sont capables. Même si on menait 30 à 12, on a connu une première demie difficile. On jouait sur les talons et ce n’est pas une manière de faire qui nous ressemble. Heureusement, les filles ont réussi à rétablir les choses en deuxième moitié de match même si elles semblaient un peu complaisantes dans leur jeu. Mais bon, une victoire c’est une victoire. On n’a pas bien joué, mais on a gagné quand même. On sait qu’il y a encore un bout de chemin à faire et qu’il reste beaucoup de choses à améliorer», d’analyser coach Katahwa.

Chez les garçons, pour lesquels les attentes sont élevées cette saison, c’est un son de cloche presque identique qu’on a entendu au terme de la rencontre puisque, malgré la victoire de 94 à 76 des siens, l’entraîneur Jacques Paiement n’était pas totalement satisfait. «C’est un bon début, mais c’est loin d’être parfait. Il faudra encore beaucoup travailler. Ce soir (vendredi), on n’a pas joué avec une grande cohésion, on se cherchait collectivement. Heureusement, il y a des joueurs très talentueux et athlétiques au sein de cette équipe, tant en attaque qu’en défensive, et c’est ce qui nous a permis de l’emporter».

L’entraîneur a aussi apprécié certains points chez son équipe. «Malgré le fait qu’on perdait par sept points au début du deuxième quart, les gars sont demeurés disciplinés. Offensivement, on a bien lancé de l’extérieur et on a réussi à mettre de la pression sur l’adversaire. La victoire est satisfaisante, mais elle nous fait réaliser que le travail doit se poursuivre», de conclure Jacques Paiement qui a souligné la tenue d’Ulrich Larochel, auteur de 33 points pour les siens.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des