Seulement une nouvelle infirmière par année en Chaudière-Appalaches

Par Frédéric Desjardins
Seulement une nouvelle infirmière par année en Chaudière-Appalaches
Avec le vieillissement croissant de la population, le personnel infirmier soigne beaucoup plus d’aînés. (Photo : Depositphotos.com)

L’effectif infirmier, dans les différents établissements de santé, demeure relativement stable en Chaudière-Appalaches. Ce n’est pas le cas dans la majorité des autres régions.

Selon le dernier rapport statistique de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), Chaudière-Appalaches comptait 2863 infirmières auxiliaires ou cliniciennes sur son territoire, entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019. Ce nombre exclut les infirmières praticiennes spécialisées (IPS).

C’est une augmentation de quatre employés comparativement à l’exercice 2014-2015, soit l’équivalent d’une nouvelle infirmière par année (0,1 %). La moyenne provinciale est de 3,2 %, Chaudière-Appalaches se trouvant au 12e rang sur 17 régions. Laval (9,3 %) et le Bas-Saint-Laurent (- 4,4 %) occupent la première et dernière place (voir tableau).

Statistiquement, Chaudière-Appalaches possédait un taux de 6,72 infirmières par 1000 habitants en 2018-2019, une donnée inférieure à l’ensemble du Québec (8,52).

À ce chapitre, notre région fait toutefois meilleure figure que le Centre-du-Québec (6,69), la Montérégie (5,95), Laval (5,88), l’Outaouais (5,81), les Laurentides (5,69) et Lanaudière (5,46).

Âges et hommes

Du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, 37,3 % des infirmières en Chaudière-Appalaches avaient moins de 35 ans. À l’opposé, 13,8 % d’entre elles étaient âgées de 55 ans et plus. Dans chacun des cas, il s’agit d’une hausse de 6,3 % et d’une baisse de 4,3 %, comparé à la période 2014-2015.

Le terme infirmière est utilisé dans le rapport, car les hommes sont largement sous-représentés dans la profession, toutes régions confondues. En Chaudière-Appalaches, 11 % du personnel infirmier est masculin. Le Nord-du-Québec est au sommet (20,1 %), suivi de loin par Montréal (13 %) et la Capitale-Nationale (12,9 %).

Le rapport complet peut être téléchargé gratuitement au oiiq.org, sous le nom Portrait sommaire de l’effectif infirmier du Québec 2018-2019 dans la section Publications.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des