Une probation de deux ans imposée à Samuel Goulet

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une probation de deux ans imposée à Samuel Goulet
Les faits reprochés se sont produits le 3 mars dernier à Saint-Joseph-de-Coleraine. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Samuel Goulet de Saint-Joseph-de-Coleraine devra respecter une période de probation de deux ans avec suivi de 24 mois.

L’homme dans la vingtaine a plaidé coupable à une accusation d’avoir proféré des menaces de causer la mort ou des lésions corporelles envers un autre individu.

Il est à l’origine de l’important déploiement policier survenu le mardi 3 mars dernier dans un immeuble à logements situé au coin de l’avenue Proulx et de la rue Martel à Saint-Joseph-de-Coleraine.

Samuel Goulet a purgé à la suite de son arrestation 83 jours de détention provisoire. La Cour lui a accordé l’équivalent de quatre mois et cinq jours avant de lui imposer une sentence d’un jour d’emprisonnement et d’une période de probation.

Au cours des prochains mois, il lui est notamment interdit de communiquer et de se trouver dans un rayon de 100 km de sa victime, de posséder et d’acquérir des armes, ainsi que de consommer des drogues et des substances intoxicantes comme le cannabis et ses dérivés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires