Plan de relance économique : plusieurs projets priorisés dans la MRC des Appalaches

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Plan de relance économique : plusieurs projets priorisés dans la MRC des Appalaches
(Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a déposé le mercredi 3 juin son projet de loi 61 visant la relance de l’économie de la province et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire en cours depuis le 13 mars dernier.

Parmi les quelque 200 projets qui pourraient bénéficier de mesures d’accélération, on y retrouve la modernisation de l’urgence de l’hôpital de Thetford Mines, la réhabilitation et le maintien d’actifs du chemin de fer Québec Central (prolongement du réseau exploité à l’ouest de Vallée-Jonction) ainsi que la construction d’une Maison des aînés à Black Lake.

Le projet « Interconnexion des Appalaches-Maine », qui prévoit la construction d’une importante ligne de transport d’énergie en partance du poste d’Hydro-Québec situé à Saint-Adrien-d’Irlande, est également inclus dans ce projet de loi que la CAQ veut faire adopter avant la fin des travaux parlementaires prévue le vendredi 12 juin.

Accueil favorable

Le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, s’est réjoui que les projets mentionnés plus haut aient été inscrits. Il est d’avis que ceux-ci sont très attendus et répondront à un besoin réel. « Les infrastructures de développement d’une région sont un moteur de création d’emplois et de maintien de ceux-ci à moyen et à long terme. Dans cette optique, nous souhaitons que rapidement le ministère des Transports confirme les budgets de réhabilitation du tronçon Vallée-Jonction/Thetford Mines, de même que l’échéancier du début des travaux qui se doit d’être à court terme. Nos entreprises ont besoin de ces informations pour planifier leur déploiement. L’objectif est aussi, pour les partenaires, de pouvoir bien planifier les investissements à venir », a-t-il mentionné par voie de communiqué.

La MRC des Appalaches et la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) ont d’ailleurs mandaté la firme d’ingénierie ferroviaire RIVVAL inc. afin d’étudier la possibilité de réhabiliter le tronçon de 36 milles linéaires de voie ferrée abandonnée depuis plus d’une décennie entre Thetford Mines et Vallée-Jonction et ainsi obtenir une estimation des coûts globaux pour la restauration. Le rapport a été déposé en février dernier.

« Par ce mandat, nous avons démontré notre pleine collaboration aux intervenants de la direction ferroviaire du ministère. Pour nous, il s’agit d’un important projet économique et notre investissement dans la réalisation de cette étude illustre bien le sérieux que nous attachons au retour du service ferroviaire dans notre région », a ajouté M. Vachon.

Actuellement en session intensive à l’Assemblée nationale, la députée de Lotbinière-Frontenac n’était pas en mesure, au moment d’écrire ces lignes,  de commenter. À son bureau de comté, on se réjouissait que ces trois projets aient été priorisés, tout en indiquant que c’est avec fierté qu’Isabelle Lecours effectuera, avec ses collègues, les annonces officielles dans les prochaines semaines.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des