Formation à distance pour les apprentis jardiniers

Communiqué
Formation à distance pour les apprentis jardiniers
La formation sur la plantation d’un potager sera animée par Carole Laferrière du REA et responsable du jardin collectif. (Photo : Gracieuseté)

Comme l’actuelle pandémie suscite un regain d’intérêt pour le jardinage et l’autosuffisance alimentaire, plusieurs personnes ont décidé d’aménager un potager dans leur cour arrière ou de transformer leur balcon. Histoire d’aider les apprentis jardiniers de la région, le Réseau d’entraide des Appalaches (REA) a décidé d’organiser une formation en ligne gratuite, intitulée « La plantation au potager », le lundi 15 juin à 18 h 30.

« Même si le jardinage est une activité accessible à tous et à toutes, il faut quand même posséder quelques notions de base pour cultiver un potager, si on ne veut pas que la ferveur des nouveaux jardiniers se traduise en déception à la fin de l’été », explique l’animatrice et responsable du jardin collectif du REA, Carole Laferrière.

La formatrice livrera des conseils pratiques sur la plantation, de la préparation du sol à l’arrosage en passant par le choix des semences et des bébés plants et les soins particuliers.

Le REA s’est associé à la MRC des Appalaches pour offrir la formation à l’ensemble des citoyens des 19 municipalités de la MRC. Même si l’atelier est gratuit, les personnes intéressées doivent s’inscrire puisque la plateforme Zoom permettra d’accueillir 100 personnes au maximum. Les inscriptions se font également en ligne sur le Facebook de « Jardin Collectif REA » et « Nous tous pour que ça pousse » ou directement sur le site Survey Monkey à l’adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/jardinsappalaches.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « Nous tous pour que ça pousse! », du comité en sécurité alimentaire de la MRC des Appalaches qui réunit une dizaine d’organismes préoccupés par cet enjeu. Ce projet éducatif vise à faire connaître et à mettre en valeur les différentes pratiques favorisant un meilleur accès à une saine alimentation. Ce projet est soutenu par une mesure d’aide financière du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) qui a pour principal objectif d’augmenter le soutien aux activités en matière de sécurité alimentaire visant les personnes à faible revenu.

« Différentes activités d’information et de partage des savoirs devaient avoir lieu ce printemps, mais dans le contexte de la pandémie qui restreint les rassemblements, nous avons décidé de lancer virtuellement notre mouvement citoyen en faveur d’une agriculture urbaine par l’organisation de cette formation en ligne », explique la directrice du REA, Amélie Gormley. Si l’intérêt se confirme, d’autres formations seront organisées.

La petite histoire d’un grand jardin

Les potagers privés, tout comme les jardins communautaires et collectifs sont les formes les plus répandues de l’agriculture urbaine. Les aménagements potagers en libre-service des groupes Incroyables comestibles font aussi partie de cette démarche citoyenne. Depuis 2015, le REA opère un jardin collectif sur la rue St-Henri dans le centre-ville de Thetford Mines.

Contrairement au jardin communautaire où chaque jardinier est responsable d’aménager sa parcelle, le jardin collectif est composé de bénévoles qui cultivent un espace commun et se partagent une partie des récoltes. Le jardin de la rue St-Henri est rouvert depuis le 1er juin.

Cependant, en raison de la COVID-19, plusieurs mesures ont été mises en place afin d’assurer une utilisation sécuritaire des lieux. Les personnes désireuses d’y avoir accès doivent contacter la responsable Carole Laferrière au jardincollectifrea@gmail.com. Elle accompagne les citoyens depuis de nombreuses années dans l’ABC du jardinage urbain.  Elle transmet chaque été son savoir directement au jardin et à travers diverses formations offertes ponctuellement.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des