Une victoire et deux matchs remis pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Une victoire et deux matchs remis pour les Blue Sox
En blanchissant l’adversaire pendant sept manches, Michel Simard a abaissé sa moyenne de points mérités par match à 0.88, la meilleure du circuit. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford devaient disputer trois rencontres en fin de semaine, mais la météo s’en est mêlée de sorte que les deux parties à l’horaire dimanche à Acton Vale et St-Jean-sur-Richelieu ont été reportées.

Dans leur unique match à domicile vendredi, les Blue Sox n’ont marqué qu’un seul point qui a fait la différence dans une victoire de 1-0 sur la formation de l’ABC 18U composée de joueurs de 18 ans et moins. L’unique point est survenu en deuxième manche quand Dany Girard a fait marquer son coéquipier Marc-André Charbonneau à l’aide d’un ballon-sacrifice.

Dans cette strophe, Samy Martel a réussi le seul coup sûr des siens après que la balle frappée eut passé par-dessus le voltigeur de gauche qui avait trébuché. Sur ce jeu, on a tenté d’envoyer Jonathan Paquet au marbre à partir du premier but, mais il a été retiré. « Je savais qu’on ne frapperait pas tant que ça, donc quand j’ai vu Jonathan qui avait une chance de marquer, j’ai essayé pour un deuxième point, mais ça n’a pas fonctionné », a mentionné Jean-Michel Bédard.

L’entraîneur a aussi donné sa version pour la panne offensive de son équipe alors qu’il a dû insérer son nom dans l’alignement ainsi que ceux du lanceur Jonathan Paquet et de Raphaël Prémont. « À la limite, je peux frapper, mais je n’ai pas affronté de lanceurs cette année. Raphaël est venu nous dépanner et lui aussi n’avait pas encore affronté un lanceur tout comme Jonathan. »

Michel Simard a éparpillé cinq simples et un seul coureur a atteint le deuxième coussin. Le fait d’affronter de jeunes joueurs ne l’a pas dérangé. « Il y a de bons frappeurs et on a vu de beaux jeux en défensive de leur part. Ils sont bien entraînés, mais ça reste des jeunes de 18 ans et ils ont encore beaucoup de chemin à faire avant de devenir de bons joueurs de baseball. Mon but était de gagner le match et ce n’était pas différent que ce soit une équipe de joueurs de 18 ans. »

Pour un deuxième départ consécutif, le lanceur droitier n’a pas reçu le soutien de son attaque. « Ils ont de bons lanceurs et les gars vont se réajuster au bâton. Des fois, il faut élever son jeu d’un cran sur le monticule pour les garder dans la partie et c’est ça qui est arrivé ce soir (vendredi). »

L’arbitre derrière le monticule

En raison de la pandémie, l’officiel au marbre se place derrière le lanceur au lieu du receveur. Cette situation ne semble pas incommoder les artilleurs Michel Simard et Jonathan Paquet interrogés sur cette mesure mise en place par Baseball Québec.

« C’est certain que ça fait une petite différence, mais c’est comme ça. Ça fait au-dessus de 30 ans que je joue au baseball et l’arbitre a toujours été derrière le marbre, mais là il est derrière moi. Les gars font leur possible et ce n’est pas évident pour eux parce qu’ils ont un petit ajustement à faire, mais on aime mieux jouer avec l’arbitre derrière nous que de ne pas jouer du tout», a noté Michel Simard.

Pour Jonathan Paquet, il n’est pas dérangé par la situation. « J’ai toujours su qu’on avait une belle vue de la butte, mais moi je ne vois que là depuis toujours, donc c’est peut-être plus facile pour nous, mais si ça peut nous faire jouer, je n’ai aucun problème avec ça. »

Fin de semaine chargée

Les Blue Sox joueront quatre matchs lors de la prochaine fin de semaine. Le tout commencera par une visite à Victoriaville vendredi. Un programme double à Sherbrooke et Coaticook suivra le lendemain afin de reprendre les parties du 19 juillet. La dernière rencontre se tiendra à domicile dimanche face à Ste-Thérèse.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des