Pétition pour la fermeture du site de dépôt à neige de la rue Caouette

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Pétition pour la fermeture du site de dépôt à neige de la rue Caouette
Robert Fortin et d'autres citoyens de son secteur en ont assez du bruit et de la poussière provenant de l'un des sites de dépôt à neige de la Ville. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Exaspéré par la nuisance sonore et la poussière provenant du site de dépôt à neige situé sur la rue Caouette à Thetford Mines, un résident de la rue Roberge, Robert Fortin, demande à la Ville de mettre fin à toutes formes d’activités à cet endroit. Sa requête est appuyée par la signature d’une centaine de citoyens demeurant à proximité.

« Ce qui nous dérange, c’est le signal sonore (bip) que nous entendons sans arrêt très tôt le matin, parfois à partir de 5 h 30, jusqu’à 17 h. Ça voyage dans ce coin-là tout le temps, que ce soit des camions qui viennent vider leur chargement ou l’inverse ainsi que des pelles mécaniques. De la poussière se répand dans l’air et nos maisons deviennent sales. De plus, l’hiver, nous entendons les panneaux des véhicules à n’importe quelle heure de la nuit et ça réveille tout le monde », a déploré Robert Fortin lors d’un entretien avec le Courrier Frontenac.

Il faut savoir que ce site est utilisé par les employés des travaux publics pour l’entreposage de différentes matières comme du sable et du gravier, alors que l’hiver, s’ajoutent les opérations de déneigement.

Selon M. Fortin, la problématique qu’il dénonce perdure depuis au moins dix ans. Il reproche à la Ville de ne pas s’occuper de son dossier. « Beaucoup de personnes ont déjà fait des pétitions et elles ont été jetées à la poubelle. Ça fait quatre ans que le maire ne retourne pas mes appels. Il m’a appelé seulement lorsque j’ai remis ma pétition à la greffière pour qu’elle l’étampe et l’ajoute à l’ordre du jour. C’est à ce moment qu’il a décidé de me téléphoner et il ne savait pas trop quoi dire. »

Le citoyen, qui souffre d’une maladie dégénérative, a affirmé que le bruit occasionné par les activités municipales l’empêche de dormir et qu’il n’est pas le seul dans cette situation. « Beaucoup de gens ne sont plus capables d’endurer cela. Il faut que ça ferme ou que ça déménage. La Ville pourrait le déplacer en arrière des Galeries Appalaches sur les terrains miniers. Il n’y a pas de maisons dans ce coin-là. Tout le monde aurait la paix. Nous ne voulons plus en entendre parler. »

Robert Fortin s’est également dit préoccupé par l’impact des produits contenus dans la neige sur la rivière Bécancour située à proximité. « C’est la pire place pour mettre un dépôt à neige parce que c’est tellement proche de la rivière que le ruissellement du calcium, du sel et des résidus d’amiante vont directement dedans. C’est un non-sens sur toute la ligne. »

Du sable et du gravier sont notamment entreposés sur le site de dépôt à neige. (Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Réaction de la Ville

Appelé à réagir, le maire Marc-Alexandre Brousseau s’est dit conscient que certaines opérations peuvent être un peu plus dérangeantes. « Il s’agit de l’un de nos principaux dépôts à neige. C’est plus bruyant en 2020 que cela ne l’était en 1980 parce que maintenant, avec les règles de santé et de sécurité au travail, à peu près tous nos véhicules doivent être munis d’un dispositif sonore lorsqu’ils sont en marche arrière. C’est déplaisant, mais nous tombons dans la balance des inconvénients. Est-ce qu’il y a des systèmes différents moins agressants? Nous pouvons le vérifier. »

Selon lui, il est inexact de dire que les employés municipaux se présentent sur le site aux petites heures. « Ils commencent à travailler à partir de 7 h. Par ailleurs, l’écocentre est situé à côté et il y a souvent du matériel à manipuler. Il ne faut pas non plus oublier que cette année, il y a eu un agrandissement majeur chez notre voisin Richmond Fournier et cela a probablement occasionné du bruit. »

Concernant la poussière, le maire Brousseau a indiqué que la Ville pose actuellement des actions visant à améliorer la situation. « Nous utilisons depuis cette année des produits que nous épandons sur le sol pour justement la réduire. Au moment où la pétition a été déposée, il y avait une grande sécheresse, donc c’est clair qu’il y avait plus de poussière qu’aujourd’hui. »

Pas de relocalisation à prévoir

Le maire de Thetford Mines a tenu à rappeler que l’utilisation d’un site de dépôt à neige est extrêmement réglementée et que la Ville ne peut pas faire ce qu’elle veut. Une relocalisation nécessiterait, à son avis, des coûts trop importants. « Est-ce que le ministère de l’Environnement accepterait? Je rappelle que tout ce qui concerne le sable de mine représente la fin du monde. J’ai de gros doutes. De plus, le terrain ne nous appartient pas. Ça semble simple dit comme ça, mais ça ne l’est pas. »

Il a souligné l’importance que les sites de dépôt à neige et d’entreposage de matériaux soient répartis un peu partout sur le territoire. « Si nous voulons être capables d’effectuer nos opérations de déneigement dans un temps plus rapide, nos véhicules ne doivent pas se rendre à l’autre bout du monde. Malheureusement, cela amène des inconvénients aux gens qui sont à proximité. Il faut seulement travailler pour les réduire le plus possible. »

Enfin, le maire Brousseau a soutenu n’avoir jamais entendu parler de ce dossier avant le dépôt de la pétition au cours des dernières semaines. « On me dit que ça fait des années que ça se discute à la Ville et qu’il est arrivé à plusieurs reprises que M. Fortin laisse des messages de commentaires, plutôt que des demandes de rappel. Malgré cela, lorsque son dossier est arrivé sur mon bureau, je lui ai parlé, si je ne me trompe pas, la journée suivante. Il faut dire qu’il a discuté avec plusieurs conseillers municipaux. Une conseillère s’est même déplacée chez lui. Il a aussi échangé régulièrement avec des gens aux travaux publics. Je pense qu’il n’accepte pas les réponses qui lui sont données. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc-André
Marc-André
2 mois

Pour avoir habiter dans le secteur récemment, et dormir dans ce secteur là régulièrement, été comme hiver, JAMAIS cela ne m’a empêcher de dormir ou de vaquer à mes occupations.

Le loader chez Richmond Fournier je l’ai entendu pas mal plus souvent que le site de la Ville.

À moment donné, faut savoir arrêter de faire un chialage au moindre soucis.

Est-ce qu’on peut déposer une pétition à la ville pour demander un règlement empêchant un chialage pour rien en ville ?